Œuvres complètes, revues, précédées d'une nouvelle vie de Molière [&c.] par P.R. Auguis, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 88 - L'orgueilleuse a le cœur digne d'une couronne; La fourbe a de l'esprit; la sotte est toute bonne; La trop grande parleuse est d'agréable humeur; Et la muette garde une honnête pudeur. C'est ainsi qu'un amant, dont l'ardeur est extrême, Aime jusqu'aux défauts des personnes qu'il aime.
Seite 69 - Ce style figuré, dont on fait vanité, Sort du bon caractère et de la vérité : Ce n'est que jeux de mots, qu'affectation pure, Et ce n'est point ainsi que parle la nature.
Seite 83 - Et, jusques au bonjour, il dit tout à l'oreille ' . ACASTE. Et Géralde, madame? CÉLIMÈNE. 0 l'ennuyeux conteur ! Jamais on ne le voit sortir du grand seigneur. Dans le brillant commerce il se mêle sans cesse, Et ne cite jamais que duc, prince, ou princesse.
Seite 110 - Dans ses façons d'agir il est fort singulier, Mais j'en fais, je l'avoue, un cas particulier: Et la sincérité dont son âme se pique, A quelque chose en soi de noble et d'héroïque: C'est une vertu rare au siècle d'aujourd'hui, Et je la voudrais voir partout comme chez lui.
Seite 120 - Je voudrais bien savoir qui pourrait me contraindre A descendre pour vous aux bassesses de feindre, Et pourquoi, si mon cœur penchait d'autre côté, Je ne le dirais pas avec sincérité. Quoi! de mes sentiments l'obligeante assurance Contre tous vos soupçons ne prend pas ma défense?
Seite 82 - C'est, de la tête aux pieds, un homme tout mystère, Qui vous jette, en passant, un coup d'œil égaré, Et sans aucune affaire, est toujours affairé. Tout ce qu'il vous débite, en grimaces abonde; A force de façons, il assomme le monde, Sans cesse il a tout bas pour rompre l'entretien...
Seite 57 - A force de sagesse, on peut être blâmable ; La parfaite raison fuit toute extrémité, Et veut que l'on soit sage avec sobriété.
Seite 53 - Quel avantage at-on qu'un homme vous caresse, Vous jure amitié, foi, zèle, estime, tendresse, Et vous fasse de vous un éloge éclatant, Lorsqu'au premier faquin il court en faire autant...
Seite 57 - Au travers de son masque on voit à plein le traître ; Partout il est connu pour tout ce qu'il peut être, Et ses roulements d'yeux, et son ton radouci, N'imposent qu'à des gens qui ne sont point d'ici.
Seite 88 - La pâle est aux jasmins en blancheur comparable; La noire à faire peur une brune adorable; La maigre a de la taille et de la liberté; La grasse est dans son port pleine de majesté...

Bibliografische Informationen