Histoire de la marine française...: De 1815 à 1870

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 285 - La marchandise neutre, à l'exception de la contrebande de guerre, n'est pas saisissable sous pavillon ennemi. 4) Les blocus, pour être obligatoires, doivent être effectifs, c'est-à-dire maintenus par une force suffisante pour interdire réellement l'accès du littoral de l'ennemi.
Seite 82 - Lavandera, et se maintint dans cette position jusqu'au coucher du soleil, combinant habilement ses bordées, de manière à canonner le bastion de Saint-Crispin et la batterie rasante de l'Est. A quatre heures vingt minutes, la tour des signaux, élevée sur le cavalier du bastion de Saint-Crispin, sauta en l'air en couvrant de ses débris le cavalier et les ouvrages environnants.
Seite 263 - Pour vous, vous savez combien, pendant toute la durée de ce siège long et difficile, ils ont donné des preuves de courage, de constance, de résolution dans le service de leurs nombreuses et puissantes batteries. C'est avec plaisir et confiance que nous les avons reçus parmi nous, et c'est avec regret que nous voyons arriver le moment de la séparation. Une union et une estime réciproques...
Seite 108 - ... à vous dire qu'à dix heures du matin le cercueil était à découvert dans la fosse. Après l'en avoir retiré intact, on procéda à son ouverture, et le corps fut trouvé dans un état de conservation inespéré. En ce moment solennel, à la vue des restes si reconnaissables de celui qui fit tant pour les gloires de la France, l'émotion fut profonde et unanime. « A trois heures et demie, le canon des forts annonçait à la rade que le cortège funèbre se mettait en marche vers la ville...
Seite 277 - Kinburn, la véritable défense du chenal, était un ouvrage à cornes , en maçonnerie, avec parapets en terre , entouré d'un fossé là où il n'est pas baigné par la mer, contenant des casernes et autres édifices dont les toitures et cheminées apparaissent au-dessus du rempart.
Seite 183 - A l'abri du feu de cette artillerie marine une colonne française ayant en tète des troupes d'Afrique (nommées zouaves) traversa la vallée de l'Aima près du rivage de la mer et gravit rapidement la falaise par un sentier à peine tracé le long d'un étroit ravin.
Seite 82 - Il importait de désencombrer notre position : les frégates étaient mouillées sur un fond de roches aiguë?, et elles se trouvaient serrées contre l'accore d'un récif dont elles ne pouvaient s'éloigner que l'une après l'autre, en sorte que le moindre vent du large, qui se serait élevé pendant la nuit, aurait rendu leur situation fort dangereuse. J'ordonnai...
Seite 82 - Créofe parut à la voile, contournant le récif de la Gallega vers le nord ; elle demandait, par signal, la permission de rallier les frégates d'attaque et de prendre part au combat. J'accordai cette permission...
Seite 90 - Enfin on pénétra dans l'appartement du général Arista : un second maître de la Créole se jeta sur lui et le saisit au corps ; le prince arriva au même instant et reçut l'épée du général. Sa maison fut fouillée; mais on ne put trouver le général SantaAnna : la résistance de sa garde lui avait donné le temps de se sauver par les toits , dont la construction en terrasse favorisa sa fuite. Je fis conduire à bord du Cuirassier le général Arista et les officiers mexicains prisonniers...
Seite 280 - Rinbourn ne liroil plus, bien que les ouvrages du nord continuassent à se servir encore de leurs mortiers, l'amiral Lyons et moi nous avons pensé qu'il...

Bibliografische Informationen