Histoire de la civilisation en Europe, depuis la chute de l'Empire romain jusqu'à la Révolution française, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 242 - Jésus-Christ dirige dans les voies de la piété les règnes de ceux qui gouvernent! car cette nation est celle qui, petite en nombre, mais brave et forte, secoua de sa tête le dur joug des Romains, et qui, après avoir reconnu la sainteté du baptême, orna somptueusement d'or et de pierres précieuses les corps des saints martyrs que les Romains avaient brûlés par le feu , massacrés , mutilés par le fer, ou fait déchirer par les bêtes.
Seite 53 - D'autres sont de vrais serfs de la glèbe , qui ne pouvaient être vendus qu'avec le domaine ; ailleurs , on reconnaît des métayers , qui cultivent à mi-fruit ; ailleurs , de vrais fermiers , qui paient leur redevance en argent ; d'autres paraissent des ouvriers libres , des valets de ferme employés pour un salaire. Et tantôt ces conditions très-diverses semblent confondues sous la dénomination générale de coloni, tantôt elles sont désignées par des noms différents.
Seite 242 - Vive le Christ, qui aime les Francs ! Qu'il garde leur royaume et remplisse leurs chefs -de la lumière de sa grâce! qu'il protège l'armée , qu'il leur accorde des signes qui attestent leur foi , la joie de la paix et la félicité!
Seite 283 - Pyrénées que la Septimanie. La législation des Visigoths n'importe donc à l'histoire de notre civilisation que jusqu'à cette époque; plus tard, l'Espagne y est presque seule intéressée. Pendant qu'il régnait à Toulouse, Euric fit écrire les coutumes des Goths ; son successeur Alaric, celui qui fut tué par Clovis, fit recueillir et publier, sous le nom de Breviarium, les lois de ses sujets romains. Les Visigoths étaient donc, au commencement du vi°...
Seite 130 - la suit ont été considérés comme l'essence du libre arbitre. Il n'en est rien. Ce sont là des actes d'intelligence, et non de liberté ; c'est devant l'intelligence que comparaissent les différents motifs d'action, intérêts, passions, opinions, ou autres; elle les considère , les compare, les évalue, les pèse, et enfin les juge.
Seite 23 - ... ces lois sont elles-mêmes des faits qu'il constate. Ainsi le veut notre situation comme spectateurs. Comme acteurs , nous faisons autre chose : quand nous avons observé les faits extérieurs, leur connaissance développe en nous des idées qui leur sont supérieures ; nous nous sentons appelés à réformer, à perfectionner, à régler ce qui est ; nous nous sentons capables d'agir sur le monde , d'y étendre le glorieux empire de la raison.
Seite 220 - Bourguignons ne dépassait pas soixante mille hommes. Elle parcourait rapidement un territoire étroit, ravageait un district, attaquait une ville, et tantôt se retirait emmenant son butin, tantôt s'établissait quelque part, soigneuse de ne pas trop se disperser.
Seite 241 - La nation des Francs , illustre , ayant Dieu pour fondateur, forte sous les armes, ferme dans les traités de paix, profonde en conseil, noble et saine de corps, d'une blancheur et d'une beauté singulière, hardie, agile et rude au combat; depuis peu...
Seite 393 - Dieu révèle souvent au plus jeune ce qui vaut le mieux. Que les frères donnent leur avis" en toute soumission, et qu'ils ne se hasardent pas à le défendre avec opiniâtreté ; que la chose dépende de la volonté de l'abbé, et que lous obéissent à ce qu'il a jugé salutaire.
Seite 321 - Eh bien ! malgré tant de causes de mésintelligence et de séparation, malgré la diversité des langues, des gouvernements , des mœurs , bien plus , malgré la rivalité des patriarches de Rome, de Constantinople...

Bibliografische Informationen