Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Tournoyer. Ah! si la propriété exclusive n'était réellement qu'un principe et qu'une cause insurmontable d'insociabilité... Ma tête, en y pensant, Tournoye; fermons le gouffre!

Tout-Voyant. Dieu. Theos. Adorons!

Traditeur. Ce Traditeur de mauvaises paroles ne manquera pas de nier ce qu'il a avancé.

Traductionnette. Une jolie femme, quand elle a appris l'anglais; fait une Traductionnette, et la voilà bien et duement autrice dans la société.

Trafiqueur. J'ai long-temps cherché ce qu'il fesait; c'est un Trafiqueur de toute espèce de denrées, qu'il ne touche jamais du bout du doigt. Trafiqueur de la renommée d'autrui, il vend l'éloge et la satire dans un journal, qu'il aura de la peine à rendre piquant.

Tragédien. Le fameux Lekain, nous l'appellâmes comédien, tant qu'il ne fit que hurler la Tragédie ; mais dès que son jeu devint mesuré, profond, sentimental et vrai, nous le saluâmes du titre honorable de Tragédien.

Oui, mademoiselle Dumesnil était une plus grande Tragédienne que mademoiselle Clairon; elle tonnait sur la scène, comme la foudre parle dans les airs. .; . , ..

Tragédien. Je ne sais plus qui disait que les gens qui font des Tragédies, n'écrivent jamais à leurs amis. Cet homme connaissait son monde. Un Tragédien dit toujours, j'écrirai demain. Il met proprement toutes les lettres qu'il reçoit, dans un grand portefeuille, et versifie. {Voltaire.)

Tragédien. «Dans une des assemblées particu« lières de l'Académie française, Voltaire se « plaignit à ses confrères de la pauvreté de la « langue française. Il parla ensuite de quelques « mots peu usités, qu'il serait à desirer que l'on «adoptât. Il cita celui de Tragédien. N'est-il pas « bizarre, disait-il, d'appeler comédien un «homme dont l'état est dejouer seulement des « rôles de tragédies ? »

Tragédiste. Je conviens qu'un excellent acteur est un homme estimable; mais j'ai une égale répugnance, et pour les Tragédistes, qui font parler les rois comme ils ne parlent pas, et pources impudens valets qu'on roueraitde coups, s'il en existait de pareils dans la société. ( Rétif- )

Trainerie. Quelque temps avant qu'on donnât le Devin du Village, il était arrivé à Paris , des bouffons italiens qu'on fit jouer sur le théâtre de l'Opéra, sans prévoir l'effet qu'ils y allaient faire. La comparaison des denxmusiques entendues le même jour, sur le même théâtre, déboucha les oreilles françaises. Il n'y eut personne qui pût endurer la Traînerie de leur musique , après l'accent vif et marqué de l'italienne. ( /. J. Rousseau. )

Traîtreusement. Le cabinet Britannique, sous l'influence de Pitt, n'a su qu'agir Traîtreusement envers toutes les nations de l'Europe; il fautqu'un tel gouvernement s'écroule.

Transir. Un auteur a inventé le mot àlger, pour exprimer être Transi de froid; pourquoine neutraliserait-on pas le Transir, et ne dirait-on pas simplement, je Transissais, pour dire, j'étais glacé de froid ? Du moins je vois dans la racine trr, une belle onomatopée, qui me peint le frémissement d'un homme saisi par un froid trèsvif. Les paysans disent, je grelottais: la racine grr est encore le langage de la nature. ( Louis Verdure. )

Transir. « Qu'on loge un philosophe dans une cage de menus filets de fer clair semez , qui soit suspendue au haut des tours de Notre-Dame de Paris; il verra, par raison évidente, qu'il est impossible qu'il en tombe; et si, ne saurait garder ( s'il n'a accoustumé le métier de couvreurs , ) que la vue de cette hauteur ne l'épouvante et ne le Transisse. » ( Montaigne. )

Transir. L'empereur duquel la pompe vous éblouit en public, voyez-le derrière le rideau ; ce n''st rien qu'un homme commun, et, àl'aven ture, le plus vil que le moindre de ses subjects. La fièvre, la migraine, la goutte, l'épargnent elles plus que nous ?... Quand la frayeur de la mort le Transira, se rasseurera-t-il par l'assistance des gentilshommes de sa garde. (Montaigne.)

Translateur. Plat Traducteur. Les hommes de collége ne sont ordinairement que des Translateurs , quand ils se mêlent de traduire.

Translateurs. Nous avons eu au moins deux cents Translateurs de Virgile et d'Horace; où sont leurs traducteurs.

Transmissibilité. Après avoir rapporté la liste de tous les pays que Léopold H prétend lui appartenir, un journaliste dit: « Quoiqu'on « n'eût jamais exigé des rois une saine logique, «néanmoins, depuis 1790, il estreçu qu'ils seront « tenus d'avoir un peu de sens commun, et d'ap« prendre qu'une nation n'est pas une troupe de «bétail, un bien-fonds d'une Transmissibilité in« divisible. » ( C. Desmoulins. )

Transmutateurs. Lesmétaux sont-ils transmuables? Oui; il est de fait qu'il y a eu, et qu'il existe des Transmutateurs; les chymistesqui n'en sont pas convaincus, ont tort ; mais leur prononcé négatif tient à leur amour-propre, etàla douleur secrète qu'ils ont de n'avoir pu découvrir des procédés mystérieux que d'autres, sans nom et sans orgueil, possèdent incontestablement. La nature arrange et dérange son voile, selon que son adorateur l'interroge ou lui plaît. Le grand homme d'état doit être le perpétuel Transmutateur du mal particulier en bien général.

Transubstantier. (se) Le hasard m'a fait rencontrer un docteur non docte, dont la manie est de vouloir encore approuver les ouvrages nouveaux. Censeur royal! il n'y a pas d'horreurs et de platitudes que cet homme vil ne vomisse contre sa patrie, laquelle nourrit son ignorance de deux mille écus annuellement. Cette nourriture charitable se Transubstantie dans ses entrailles inhumaines, en bile noire et en vociférations infernales contre tout ce qui ne respecte pas la Sorbonne.

Traverseur. Quand tout est arrangé il vient avec de nouveaux plans. C'est le plus grand Traverseur de fêtes et de plaisirs que je connaisse; rien ne se termine avec lui.

Themeur. ( Tremor. ) Quelle serait la Trémeur du genre humain, s'il voyait s'approcher de nolre globe une comète embrasée et à queue flamboyante î

Nos ancêtres écrivaient la paour, et non la peur; pavor, mot plus fort à l'oreille en harmonie imitative. Oh! combien nous avons poli et détruit!

« ZurückWeiter »