Bulletin monumental, Band 18;Band 27

Cover
Société française d'archéologie, Musée des monuments français, 1861
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 637 - Le fait capital que je viens de rappeler et qui émotionnait si fort le monde, il ya huit siècles, bien peu d'hommes le connaissent aujourd'hui ; et , en effet , quel monument peut le rappeler aux populations? AUCUN!!! .Nous épuisons nos ressources pour embellir les grandes villes, pour y élever des palais, pour y percer de longues rues; mais...
Seite 454 - En outre il a détruit deux côtés du cloître, car il y avait un cloître admirable à côté de l'église, et il a transformé les deux autres côtés et la salle du chapitre en belles écuries garnies d'auges et de râteliers. Je ne sais trop ce qu'il a fait du réfectoire qui avait treize fenêtres en ogive avec de riches meneaux, mais je sais ce qu'il a fait d'une chapelle, la plus belle de toutes, la chapelle de Saint-Antoine qui était couverte de fresques admirables; il en a fait le dépôt...
Seite 643 - ... proposé déjà plusieurs fois, par la Société française d'archéologie , à ceux qui s'occupent de recherches locales. « Votre ouvrage est un modèle, parce que vos recherches sont consciencieuses, toujours puisées à de bonnes sources; parce que chaque chose y occupe une place suffisante. « L'arrondissement de Coutances, sans être très-riche en monuments remarquables, en offre quelques-uns magnifiques et très-curieux; presque tous renferment des inscriptions que vous avez soigneusement...
Seite 69 - ... feu, comme on croit le reconnaître sur le caillou gris et cendré des hachettes celtiques. Mais il est évident que sur tous ces instruments, si informes qu'ils soient, une main humaine a passé : nul homme de bonne foi ne saurait le méconnaître. « D'un autre côté, il n'est pas moins certain que le terrain d'où ils proviennent est entièrement vierge de tout travail humain, et qu'il est aujourd'hui tel qu'il a été laissé par les eaux. Reste à savoir à quelle époque remonte sa formation...
Seite 162 - ... ils étaient à peu près quittes envers l'abbaye et ne lui devaient plus qu'une assistance générale à l'exemple des vassaux. Ils n'en restaient pas moins ses hommes , quelquefois avec la qualité de serfs, vivant dans sa dépendance, et ne pouvant en sortir ni se marier sans la permission de l'abbé ou du chapitre. Ces entraves à leur liberté, peu profitables d'ailleurs au monastère...
Seite 642 - Enfin, M. le marquis de Grangues a prononcé un discours au nom des familles mentionnées par les chroniques comme ayant pris part à la bataille de Hastings. M. de Caumont a voulu profiter de cette imposante cérémonie pour remettre avec plus d'éclat deux médailles dignement méritées. La première avait été accordée par l'Association normande, a L'Aigle, au mois de juillet dernier , à M.
Seite 162 - ... tous les jours; ce sont maintenant des propriétaires et des personnages établis comme de petits seigneurs dans les terres de leur office, qu'ils se sont en grande partie appropriées, ou dont ils ont rendu la possession héréditaire dans leur fumille.
Seite 159 - ... froid suivies d'insomnies. La face, enflée, onctueuse, était tantôt livide , tantôt rouge se tirant à noirseure ; les sourcils se dépilaient, et le front, tuméfié, formait divers plis s'étendant d'une tempe à l'autre. Bientôt , sous l'influence de la maladie, la voix, d'abord nasillarde, devenait rauque comme de chat terrible ; la respiration était oppressée , la forme du visage s'altérait. Des ulcères , des boutons blancs à base verte, couvraient la face. Les yeux, enflammés,...
Seite 69 - Reste à savoir à quelle époque remonte sa formation et par quelle sorte d'eaux il a été déposé ici : question importante que le temps résoudra sans doute. Ce que je puis assurer, c'est que les hachettes s'y trouvent bien réellement. J'en ai vu une sortir de terre sous nos yeux, amenée par la pioche d'un ouvrier. Elle venait d'un terrain qui n'avait jamais bougé depuis sa formation par l'eau. Cette hachette n'était pas entière, il est vrai; mais, en pareil cas, un fragment vaut un entier,...
Seite 69 - Mes trois compagnons de voyage ont été, comme moi, témoins de la découverte, et leur témoignage viendrait au besoin corroborer le mien. Tout près de la hachette que nous avons recueillie, mais dans une autre tranchée , un second terrassier nous a fait voir une hachette encore engagée dans le sol et gisant dans sa gangue naturelle. 11 la réservait, dit-il, pour les Anglais. M. Dusevel et moi avons examiné la pièce; nous l'avons, avec nos mains, déchaussée du gravier qui l'enveloppait,...

Bibliografische Informationen