Les représentants du peuple en mission et la justice révolutionnaire dans les départements en l'an II (1793-1794): Le Sud-Est, l'Est et la région de Paris

Cover
Hachette et cie, 1889 - 450 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 97 - Le nom de Lyon sera effacé du tableau des villes de la République. La réunion des maisons conservées portera désormais le nom de
Seite 131 - Un plus grand acte de justice se prépare encore; quatre ou cinq cents contre-révolutionnaires, dont les prisons sont remplies, vont expier l'un de ces jours-ci tous leurs crimes : le feu de la foudre en purgera la terre d'un seul coup...
Seite 144 - ... le long supplice de les punir en rois. Exerçons la justice à l'exemple de la nature, vengeons-nous en peuple ; frappons comme la foudre, et que la cendre même de nos ennemis disparaisse du sol de la liberté.
Seite 142 - On parle de sensibilité! et nous aussi nous sommes sensibles; les Jacobins ont toutes les vertus, ils sont compatissants, humains1, généreux ; mais tous ces sentiments, ils les réservent pour les patriotes qui sont leurs frères, et les aristocrates ne le seront jamais.
Seite 104 - ... crime avaient élevé sera anéanti; et sur les débris de cette ville superbe et rebelle, qui fut assez corrompue pour demander un maître, le voyageur verra avec satisfaction quelques monuments simples, élevés à la mémoire des martyrs de la liberté , et des chaumières éparses que les amis de l'égalité s'empresseront de venir habiter, pour y vivre heureux des bienfaits de la nature.
Seite 107 - Républicains , voilà vos devoirs : qu'aucune considération ne vous arrête ; ni l'âge , ni le sexe , ni la parenté , ne doivent vous retenir...
Seite 135 - Une longue corde fut fixée à chaque arbre d'une allée de saules; on attacha à cette corde chaque condamné par le lien qui lui comprimait les mains derrière le dos, et un piquet plus ou moins nombreux fut placé à quatre pas devant lui. Au signal donné, les premiers coups partirent, et, sans terminer la vie, ils commencèrent d'horribles souffrances. Les uns eurent les bras emportés, d'autres les mâchoires et une partie de la tête. Tombant, se relevant, se débattant, on entendait de toutes...
Seite 97 - Art. 3. la ville de Lyon sera détruite. Tout ce qui fut habité par le riche sera démoli. Il ne restera que la maison du pauvre, les habitations des patriotes égorgés ou proscrits, les édifices spécialement employés à l'industrie et les monuments consacrés à l'humanité et à l'instruction publique.
Seite 181 - Roman -Fonrosa est un excellent sujet , mais formaliste enragé et un peu loin du point révolutionnaire où il le faudrait ; Meilleret , mon quatrième collègue , ne vaut rien , absolument rien au poste qu'il occupe ; il est quelquefois d'avis de sauver des, prêtres contre-révolutionnaires ; i/ lui faut des preuves, comme aux tribunaux ordinaires de l'ancien régime.
Seite 136 - Nous avons ranimé l'action d'une justice républicaine, c'est-à-dire prompte et terrible comme la volonté du peuple. Elle doit frapper les traîtres comme la foudre et ne laisser que des cendres. En détruisant une cité infâme et rebelle, on consolide toutes les autres. En faisant périr les scélérats, on assure la vie de toutes les générations des hommes libres. Voilà nos principes. Nous démolissons à .coups de canon et avec l'explosion de la mine autant qu'il est possible....

Bibliografische Informationen