Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

ple, d'un pied plus qu'un autre, sans que les baux de ce
second pont ne se trouvent plus courts d'un pied : ainsi à
un vaisseau de74 canons, autant de baux, autant de pieds
cubiques de bois de diminution ; de plus, ces baux plus
courts ne doivent point être d'un aussi fort équarrissage
que ceux qui ont 1 pied de plus de longueur, parce qu'ils
ont moins de portée : le pont étant moins large, il faut
une moindre quantité de bordages pour le couvrir, &
moins de cloux pour les attacher. Il est évident que de
cette soustraction de poids au second pont, il suit une pa-
reille diminution sur les gaillards, dunettes, &c; ce qui
doit abaisser le centre de gravité, & mieux faire porter
la voile : il ne faut cependant pas porter la rentrée à
l'excès ; on interromproit le service des batteries hautes,
& la position des haubans seroit moins avantageuse pour
affermir les mâts : mais il est très-important de ne com-
mencer la rentrée qu'au dessus de l'endroit où le vaisseau
s'incline, étant chargé par le venr.
En avant, vis-à-vis le mât de misaine, on donne de la
saillie à l'œuvre-morte, pour faciliter l'abordage, & pour
empêcher que la pate de l'ancre ne prenne sous la quille :
nous en allons parler. -
Quelques constructeurs prennent pour la rentrée, le
tiers de la longueur de l'alonge de revers ; par exemple ,
l'alonge de revers d'un vaisseau de 64 canons, a 13 pieds
2 pouces de longueur : le tiers 4 pieds 4 pouces 8 lignes »
est une rentrée assez convenable à un pareil vaisseau, bien
entendu qu'il ne s'agit que d'un bord , ou le tiers de la
distance qu'il y a de la ligne du fort au plat-bord. f
Enfin , suivant plusieurs constructeurs, la rentrée des
vaisseaux à trois ponts doit être de 6 pieds de chaque coo-

[ocr errors][merged small]
[ocr errors]

Comme il faut donner des exemples, je choisis le Superbe, qui a passé pour avoir peu de rentrée, & le Magnifique, qu'on a jugé en avoir beaucoup.

- Pieds, Pouces. L E SUPER B E.

Largeur au premier pont, 43 I
Largeur au second pont, 39 3
Différence. -- I O
Largeur aux seuillets du premier pont, 42 8
Largeur idem au second pont, 37 3
Différence. ;-—;
L E MAGNIFIQUE.
Largeur au premier pont, 43 O
Largeur au second pont, 37 I
Différence. 5 I I
Largeur aux seuillets du premier pont, 41 3
Largeur idem au second pont. 35 2
Différence. #-—-

Ainsi le Magnifique avoit 2 pieds 1 pouce plus de rentrée au niveau du § pont, que le Superbe.

[ocr errors]

J'ai suffisamment indiqué, au commencement de cet article, les raisons qui ont engagé les constructeurs à rétrecir le haut des œuvres-mortes des vaisseaux; elles sont connues & avouées de tous les marins : mais on n'est point d'accord sur la quantité de ce rétrecissement.

La légéreté des œuvres-mortes, l'utilité qu'il y a de rapprocher les poids de l'axe des vaisseaux, la facilité qu'on a à mieux orienter les voiles pour pincer le vent,

l'avantage de diminuer l'effort de la lame sur les flancs

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« ZurückWeiter »