L'Inquisition: étude historique et critique sur le pouvoir coercitif de l'église

Cover
Bloud, 1907 - 340 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 168 - ... ils manquent à leur premier devoir lorsque, pensant aux dispositions des lois pénales, ils considèrent les suites que pourra avoir, par rapport à l'accusé, la déclaration qu'ils ont à faire. Leur mission n'a pas pour objet la poursuite ni la punition des délits : ils ne sont appelés que pour décider si l'accusé est ou non coupable du crime qu'on lui impute.
Seite 316 - ... appareillamentis interfuit. Si cene Valdensi affuit, si peccata sua fuit eis confessus, vel accepit penitentiam vel didicit aliquid ab eis. — Si aliter habuit familiaritatem seu participationem cum hereticis vel Valdensibus, seu quoquo modo. — Si pactum vel preces vel munera recepit, aut fecit super veritate de se aut de aliis non dicenda. — Si quemquam monuit vel induxit seu induci fecit ad aliquid de predictis. — Si scit alium vel aliam fecisse aliquid de premissis. — Si credidit...
Seite 110 - Les enfants de ce siècle épousent des femmes, et les femmes des maris ; 35 mais ceux qui seront jugés dignes d'avoir part au siècle à venir et à la résurrection des morts, ne se marieront point...
Seite 267 - Parce que le pape condamne les fidèles pour crime d'hérésie, parce que des juges emportés font subir aux innocents des supplices réservés aux hérétiques , il est absurde d'en conclure qu'il ne faut pas mettre à mort ces derniers, afin de garantir ainsi les fidèles. Pour moi, j'ai souvent déclaré que j'étais prêt à mourir, si j'avais enseigné quoi que ce soit de contraire à la...
Seite 271 - Fils respectueux et reconnaissants de Calvin, notre grand Réformateur, mais condamnant une erreur qui fut celle de son siècle, et fermement attachés à la Hberté de conscience selon les vrais principes de la Réformation et de l'Évangile, nous avons élevé ce monument expiatoire le 27 octobre 1903...
Seite 299 - Qu'ils sévissent contre vous, disait« il, ceux qui ne savent pas avec quel labeur on trouve la « vérité : pour moi qui n'ai pu, qu'après avoir été long...
Seite 32 - ... egere ut impius furor ab universa Ecclesia pelleretur. Quando etiam mundi principes ita hanc sacrilegam amentiam detestati sunt, ut auctorem ejus cum plerisque discipulis legum publicarum ense prosternerent. Videbant enim omnem curam honestatis auferri, omnem conjugiorum copulam solvi, simulque divinum jus humanumque subverti, si hujusmodi hominibus usquam vivere cum tali professione licuisset. Profuit ista districtio ecclesiasticae lenitati, quae etsi sacerdotali contenta judicio, cruentas refugit...
Seite 74 - ... chefs, et la plupart des évêques punissaient l'hérésie de la peine de mort, surtout de la peine du feu. Fidèles à cet usage, les croisés de Montfort trouveront, à brûler les Albigeois, ce plaisir intense que décrit naïvement le chroniqueur Pierre des Vaux de Cernai. Mais, dans la législation d'Innocent III comme dans ses lettres, il n'est nullement question de la mort pour les hérétiques. Il n'a jamais demandé que leur bannissement et la confiscation de leurs biens. S'il parle...
Seite 269 - Les luthériens non plus, an début, ne croyaient pas qu'on dût punir les sectaires ; mais, après les excès des anabaptistes, ils furent forcés d'avouer qu'il est plus sage d'enjoindre au magistrat, non seulement de réprimer les esprits indisciplinés, mais de recourir...
Seite 7 - II faut avoir pitié de la misère de notre siècle", » et gémir sur les folles opinions d'un temps où » l'on croit que les hommes peuvent protéger » Dieu, et où l'on travaille à défendre Jésus-Christ » par les intrigues du siècle. Je vous le demande , » évêques qui vous croyez tels , de quels suffrages » se sont servis les apôtres pour la prédication de » l'Évangile ? Sur quelle puissance s'appuyaient» ils pour prêcher Jésus-Christ, et pour faire pas» ser presque toutes les...

Bibliografische Informationen