Trois ans en Judée

Couverture
Hachette, 1860 - 376 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 223 - Au-dessus du vestibule et sur la face même du rocher, court une longue frise sculptée avec une délicatesse et un goût exquis. Le centre de la frise est occupé par une grappe de raisin , emblème de la terre promise et type habituel des monnaies asmonéennes. A droite et à gauche de cette grappe, sont placés symétriquement une triple palme d'un dessin élégant, une couronne et des triglyphes, alternant avec des patères ou boucliers ronds répétés trois fois. Au-dessous règne une riche...
Page 223 - ... au plafond. Au-dessus du vestibule et sur la face même du rocher, court une longue frise sculptée avec une délicatesse et un goût exquis. Le centre de la frise est occupé par une grappe de raisin, emblème de la Terre promise et type habituel des monnaies asmonéennes. A droite et à gauche de cette grappe sont placés symétriquement une triple palme d'un dessin élégant, une couronne et des triglyphes , alternant avec des patères ou boucliers ronds répétés trois fois.
Page 222 - Sans plus ample préambule j'entre en matière ' . Un plan incliné vers l'est, et placé entre deux murailles de rochers, aboutit à une paroi verticale dans laquelle est percé un soupirail, grossièrement creusé, donnant jour sur une sorte de citerne, où il n'est pas possible de pénétrer par cet orifice, et dont toute autre entrée est perdue. Que peut être cette cave? J'ai le regret de l'ignorer; mais je me console en pensant que tout le monde l'ignore comme moi, et que des fouilles...
Page 88 - ... mondes, le monde ancien et le monde nouveau ; c'est le point de départ d'une idée qui a renouvelé l'univers, d'une civilisation qui a tout transformé, d'une parole qui a retenti sur tout le globe : ce tombeau est le sépulcre du vieux monde et le berceau du monde nouveau ; aucune pierre ici-bas...
Page 222 - ... dont toute autre entrée est perdue. Que peut être cette cave? J'ai le regret de l'ignorer; mais je me console en pensant que tout le monde l'ignore comme moi, et que des fouilles, malheureusement impraticables en ce pays, pourraient seules nous apprendre quelque chose sur sa destination première. Dans la muraille de gauche, vers le fond de cette espèce de cour, est percée une porte en plein cintre , ornée d'un simple filet creux à l'extérieur. Cette porte est aujourd'hui enterrée jusqu'à...
Page 224 - ... et par laquelle on ne peut passer qu'en rampant. C'est l'entrée des caveaux. Cette entrée, qui est aujourd'hui libre, était jadis déguisée avec soin. On en jugera par la description suivante de l'appareil, assez compliqué, destiné à masquer la porte.
Page 222 - Dans cette muraille du fond est pratiqué, avec un art très-remarquable, un large vestibule qui était autrefois soutenu par deux colonnes prises dans le roc même, et par deux piliers faisant corps avec la muraille de rocher. Les deux colonnes ont été brisées, et il n'en reste d'autre trace que la partie supérieure du chapiteau de droite, encore appendue au plafond. Au-dessus du vestibule et sur la face même du rocher, court une longue frise sculptée avec une délicatesse et un goût exquis....
Page 88 - Or il y avait , au lieu où il avait été crucifié, un jardin, et dans ce jardin un sépulcre nouveau , où personne n'avait encore été mis.
Page 31 - Salomon était mécontent des habitants, qui, malgré l'immense quantité de leurs troupeaux de bêtes à laine et de bêtes à cornes, refusaient depuis plusieurs années de payer l'impôt auquel ils étaient taxés. Le roi ayant décrété que tout propriétaire de quarante moutons et de trente bœufs serait soumis au tribut, ces gens, peu honnêtes, firent entre eux une convention secrète pour éluder la loi en se partageant les troupeaux et faisant passer pour propriétaires les femmes, les...
Page 224 - C'est l'entrée des caveaux. Cette entrée, qui est aujourd'hui libre, était jadis déguisée avec soin. On en jugera par la description suivante de l'appareil, assez compliqué, destiné à masquer la porte. Un disque de pierre d'une grande épaisseur, roulant dans une rigole circulaire, venait s'appliquer exactement contre la baie, et cette lourde pierre ne pouvait se mouvoir, sur le plan incliné que lui offrait la rainure dans laquelle il se trouvait engagé...

Informations bibliographiques