Œuvres de Fréret: Lettres de Thrasibule à Leucippe

Couverture
Chez Jean Servière, 1792

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 191 - Où est le roi des Juifs qui est (nouvellement) né? Car nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus l'adorer.
Page 111 - Sans rois, sans prêtres, sans sacrifices, sans lois, errants par toute la terre, on vous verra l'opprobre des autres nations, le rebut et l'exécration des hommes. Quelle tendresse dans un Dieu souverainement bon! quelle modération dans un Dieu souverainement juste, sage et miséricordieux, pour un peuple qu'il a choisi, qu'il a conduit, qu'il chérit par prédilection sur tous les autres peuples, pour lequel il...
Page 216 - Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Asseyez-vous à ma droite, jusqu'à ce que je réduise vos ennemis à vous servir de marchepied ? 45.
Page 202 - Il ordonne : et aussitôt des esprits dégagés de toute matière, des hommes composés d'un corps et d'un esprit, vivent, pensent, agissent. La terre, cette masse énorme suspendue dans la vaste étendue des airs, les cieux, les astres qui l'éclairent, les mers qui l'environnent, les fleuves qui l'arrosent, les animaux, les plantes, tout sort du chaos, tout suit par un pouvoir irrésistible ce premier mouvement que la main du Tout-Puissant lui a imprimé, tout concourt à former un ordre parfait,...
Page 111 - ... sous tes pas criminels et t'engloutisse, monstre abominable, dont l'haleine empestée a soufflé sur toute la surface de la terre les semences empoisonnées du plus horrible et du plus détestable fanatisme dont elle est encore malheureusement infectée ; que ta mémoire abominable reste en horreur dans tous les siècles et chez tous les hommes, et périssent ceux qui la révèrent!
Page 201 - Divinité, j'étais prêt à n'admettre que l'existence des choses sensibles et palpables, lorsque tout à coup j'entends parler d'une nation qui n'adore qu'un Dieu, et pour Dieu, qu'un pur Esprit, qu'un Être simple, qu'un Être souverainement parfait. Je cours, je vole parmi les Juifs dans l'espérance de trouver enfin la vérité.
Page 194 - J'accorderai sans reine que ces fictions sont non-seulement très-ingénieuses , mais encore très- avantageuses au genre humain. Le commun des hommes est trop corrompu et trop insensé pour n'avoir pas besoin d'être .conduit à la pratique des actions vertueuses, c'est-à-dire, utiles à la société , par l'espoir de la récompense , et détourné des actions criminelles par la crainte des...
Page 204 - ... périt. Un seul homme trouvé juste parmi tous les hommes, échappe avec sa famille à la destruction générale de tous ses semblables. Dieu qui a connu sa faute et s'en est repenti en se vengeant sur l'ouvrage de ses mains, va sans doute la réparer, en formant le cœur des nouveaux hommes qu'il va faire naître.
Page 128 - J'avoue que ces termes ne sont pour moi qu'un vain, son , destitué de toute signification et de tout sens ; et si je voulois faire \m système , j'aimerois encore mieux dire que tout ce qui existe, existe nécessairement, a toujours existé et existera toujours , et qu'il ne peut pas ne point exister ; que ses divers changemens apparens ne sont tels que.
Page 205 - Dieu doit sortir de ses descendants; mais il veut s'assurer de la fidélité d'un homme qu'il veut élever si haut, il veut une obéissance aveugle. Il lui ordonne donc, pour l'éprouver, d'immoler son fils unique. Quelle épreuve! Abraham qui ne...

Informations bibliographiques