Abbildungen der Seite
PDF
EPUB
[ocr errors]

ENEIDE.

ÉPIQUE.

I.

Origine de l'Épopée. Le plus noble genre de poésie est en même temps un des plus anciens. L'Epopée n'a été précédée que par la poésie lyrique, qui , consacrée comme elle à chanter les héros et les dieux, avoit produit dès les premiers siècles de la Grèce les hymnes de Linus, d'Orphée et de Musée. Mais lorsque le perfectionnement graduel de la langue, la succession des grands événements, et surtout les célèbres expéditions des Argonautes , de Thèbes et de Troie, eurent donné à l'esprit humain une impulsion nouvelle, les poëtes , proportionnant leurs plans à l'étendue de leurs sujets, consacrèrent dans leurs vers les annales de la Grèce; et suppléant par le secours du merveilleux à l'insuffisance de l'histoire, ils formerent une foule d'ouvrages détachés, que l'on pouvoit considérer comme autant de chants de triomphe. Telle fut l'origine de l'Epopée, bornée d'abord à de simples improvisations que les rhapsodes chantoient de ville en ville, dans la joie bruyante des festins ou dans la pompe des sacrifices. Mais l'idée de rassembler en un seul tableau une multitude de personnages divers, de donner à leurs discours la forme dramatique, et surtout de les grouper tous autour d'un

ETUDES GRECQ. SUR VIRG, II® PARTIE.

[ocr errors]

seul héros sur qui repose l'intérêt principal, cette idée sublime, qui constitue l'essence du poëme épique, a été créée

par Homère. Aussi ses ouvrages ont-ils fait oublier tous ceux de ses devanciers, dont l'existence même s'est perdue dans mille traditions fabuleuses.

II.

HOMÈRE.

Ce poéte illustre naquit à Smyrne, selon l'opinion la plus vraisemblable. Il fleurit environ neuf siècles avant l'ère vulgaire, trois cents ans après la ruine de Troie , à l'époque où les colonies ioniennes , chassées du Péloponėse par les Héraclides , venoient de s'établir sur les côtes de l'Asie Mineure. On ne sait rien de certain sur sa vie; on peut seulement conjecturer, d'après quelques passages de ses poëmes, qu'il voyagea beaucoup, qu'il vécut pauvre, et qu'il devint aveugle dans sa vieillesse. Ce fut pendant ses longues excursions dans les pays les plus civilisés du globe, dans l'Egypte, la Phénicie et la Crête , qu'il recueillit successivement cette foule de connoissances variées, répandues dans le cours de ses ouvrages. Abandonnant la trace des premiers rhapsodes qui racontoient dans leurs chants toute la vie d'un héros, choisit dans l'histoire du siége de Troie que deux circonstances épisodiques : la Colère d' Achille et le Retour d'Ulysse. Ce sont ces incidents, si peu importants en apparence , qui , fécondés par son génie, rattachés aux antiques souvenirs de la Grèce, et développés dans le rhythme harmonieux de la plus belle des langues, ont pro

il ne

« ZurückWeiter »