Mémoires pour servir à l'histoire de France, sous le gouvernement de Napoléon Buonaparte, et pendant l'absence de la maison de Bourbon, Band 9

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 645 - Les puissances alliées ayant proclamé que «l'empereur Napoléon était le seul obstacle au » rétablissement de la paix en Europe, l'empereur » Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu'il » est prêt à descendre du trône, à quitter la France » et même la vie pour le bien de la patrie, inséparable des droits de son fils, de ceux de la ré» gence de l'impératrice, et du maintien des lois
Seite 468 - SM soit suppliée de maintenir l'entière et constante exécution des lois qui garantissent aux Français les droits de la liberté, de la sûreté, de la propriété, et à la nation le libre exercice de ses droits politiques.
Seite 641 - ... contre la haine de la nation. Le Sénat se fonde sur les articles de la Constitution pour la renverser; il ne rougit pas de faire des reproches à l'empereur, sans remarquer que, comme...
Seite 640 - Par différentes mesures dont les suites étaient la ruine des villes, la dépopulation des campagnes, la famine et les maladies contagieuses; « Considérant que, par toutes ces causes, le gouvernement impérial établi par le sénatus-consulte du 28 floréal an xn a cessé d'exister, et que le vœu manifeste de tous les Français appelle un ordre de choses dont le premier résultat soit le rétablissement de la paix générale et qui soit aussi l'époque d'une réconciliation solennelle entre tous...
Seite 638 - Qu'il a, inconstitutionnellement, rendu plusieurs décrets portant peine de mort, nommément les deux décrets du 5 mars dernier, tendant à faire considérer comme nationale une guerre qui n'avait lieu que dans l'intérêt de son ambition démesurée ; « Qu'il a violé les lois constitutionnelles par ses décrets sur les prisons d'État ; « Qu'il a anéanti la responsabilité des ministres, confondu tous les pouvoirs, et détruit l'indépendance des corps judiciaires...
Seite 43 - Elle ne veut donner au»cune explication de son étrange conduite, que «les aigles françaises n'aient repassé le Rhin, lais«sant par là nos alliés à sa discrétion... La Russie » est entraînée par la fatalité ; ses destins doivent » s'accomplir. Nous croit-elle donc dégénérés ? Ne » serions-nous donc plus les soldats d'Austerlitz ? «Elle nous place entre le déshonneur et la guerre; » le choix ne saurait être douteux ! Marchons donc »en avant, passons le Niémen, portons la guerre...
Seite 639 - ... temps il s'est toujours servi de la presse pour remplir la France et l'Europe de faits controuvés, de maximes fausses , de doctrines favorables au despotisme , et d'outrages contre les gouvernements étrangers...
Seite 434 - ... les guident dans la présente guerre, les principes qui font la base de leur conduite, leurs vœux et leurs déterminations. « Les puissances alliées ne font point la guerre à la France, mais à cette prépondérance hautement annoncée, à cette prépondérance que, pour le malheur de l'Europe et de la France, l'empereur Napoléon a trop longtemps exercée hors des limites de son empire.
Seite 637 - Le Sénat conservateur, considérant que, dans une monarchie constitutionnelle, le monarque n'existe qu'en vertu de la constitution ou du pacte social ; » Que Napoléon Bonaparte, pendant quelque temps d'un gouvernement ferme et prudent, avait donné à la nation des sujets de compter pour l'avenir, sur des actes de sagesse et de justice, mais qu'ensuite il a déchiré le pacte qui l'unissait au peuple français, notamment en levant des impôts, en établissant des taxes autrement...
Seite 489 - France, j'ai combattu à ses côtés; mais aujourd'hui, il ne m'est plus permis de conserver aucune illusion; l'Empereur ne veut que la guerre. Je trahirais les intérêts de mon ancienne patrie, ceux de mes États et les vôtres, si je ne séparais pas sur-le-champ mes armes des siennes, pour les joindre à celles des puissances alliées, dont les intentions magnanimes sont de rétablir la dignité des trônes et l'indépendance des nations. « Je sais qu'on cherche à égarer le patriotisme des...

Bibliografische Informationen