Images de page
PDF
ePub

APPROBATION.

Le sieur LARDINOIS, imprimeur en cette ville, nous ayant exprimé le désir de rééditer le NOUVEAU TESTAMENT avec Traduction et Notes pour servir à l'intelligence du texte , par le R. P. LALLEMANT, nous approuvons et autorisons cette nouvelle édition, et nous avons la confiance qu'elle sera aussi utile qu'agréable à tous ceux qui s'occupent de l'étude et de la méditation des livres saints.

La Traduction du P. LALLEMANT, déjà imprimée plusieurs fois dans notre Diocèse et ailleurs, a été reconnue pure et exacte par les Théologiens chargés de l'examiner , et approuvée comme telle par plus de vingt Evêques de Belgique et de France.

A Liége, le 11 novembre 1846.

H.-J. JACQUEMOTTE, Vic. GÉN.

Denningu Bonhours [1628-1702] Proferpréception den - primer de Langnevalle in die Seignely, fils & Colbert

Inennen Philippe Lallement jemik franzais ni in 1660 haiment le jonsinismen. Hmonnten 1948 à Paris Reflarim harabe er der des notes mil. N.T. (1213)

AVERTISSEMENT DE L'ÉDITEUR.

Le Prêtre aime, lit et étudie avec bonheur les Livres que l'Esprit-Saint a. dictés aux hommes; et, grâce à Dieu, dans notre catholique Belgique, le fidèle est encore avide de recueillir et de méditer la parole divine. Offrir au public un livre qui contient le texte latin du Nouveau Testament, une traduction élégante et fidèle, et des notes en langue française, si pleines d'érudition et de science, qu'elles peuvent être regardées comme l'un des meilleurs commentaires que l'on ait composés sur l'Evangile, c'est faire chose agréable au Prêtre et au Fidèle, et une publication si recommandable ne peut manquer d'être favorablement accueillie. Nous avons donc l'espoir fondé que l'ouvrage sorti de nos presses obtiendra un beau succès : nous n'avons rien négligé pour l'en rendre digne.

La traduction a été faite par le Père Bouhours, Jésuite, et ensuite soigneusement revue et retouchée par

le Père Lallemant, aussi de la Société de Jésus. La traduction du P. Bouhours parut en 1696,

avec l'approbation de l'Archevêque de Paris , et l'illustre Fénélon rend témoignage qu'elle a été lue du public avec succès.

Le P. Lallemant, après avoir retouché cette version avec beaucoup de soin, la fit entrer dans un ouvrage intitulé : Réflexions morales avec des notes sur le Nouveau Testament. C'est cet ouvrage que nous reproduisons, sans les Réflexions. On

remarque en tête de l'ouvrage du P. Lallemant les approbations de vingt-trois évêques; nous mentionnons ici les principales :

« La traduction est bien choisie, » dit l'Evêque d'Angers, Mgr Ponce de la Rivière, «et le soin qu'on a pris de sup» pléer à ce qui aurait échappé à l'exactitude du fameux » auteur de qui on l'a emprunté, lui donne un nouveau » mérite. )

« Le texte de la Vulgate est rendu exactement dans cette » version, » dit Mgr de Crillon, Evêque de Vence.

«La traduction française est pure pour le langage, et » rend fidèlement le texte de la Vulgate, » dit Mgr Bargebé, Evêque de Nevers.

« Cette version est exacte et saine, » dit Mgr de Sillery, Evêque de Soissons. « Elle est pure, » dit Mgr de Monmartin, Evêque de Grenoble. « Elle est fidèle et orthodoxe , » dit Mgr de Belsunce, Evêque de Marseille.

Enfin, Mgr CORNEILLE-RICHARD-ANTOINE VAN BOMMEL , notre Révérendissime Evêque, dans une Homélie qu'il a faite dans sa Cathédrale, le dimanche 15 novembre 1846, a daigné recommander le présent ouvrage à son nombreux auditoire.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Les ancêtres de Jésus-Christ selon la chair. L'Ange apprend à Joseph comment Marie , son

épouse , est enceinte, et quel est le Fils qu'elle doit mettre au monde.

1. LIBER generationis Jesu Christi, 1. GENÉALOGIE de Jésus-Christ , fi's filii David , filii Abraham (3).

de David, fils d’Abraham. Généalogie de Jésus-Christ. Maldonat et quelques autres interprètes expliquent ces paroles, Liber generationis , par celles-ci : Histoire de Jésus-Christ. Mais c'est donver ici au mot generationis un sens trop étendu. Les passages qu'on apporte de différents endroits de la Genèse pour appuyer ce sentiment, ne sont pas décisifs : plusieurs même prouvent tout le contraire, comme il serait aisé de le faire voir. D'ailleurs, quand saint Matthieu dit v. 17: Omnes ilaque generationes ab Abraham, elc., il parait qu'il veut renfermer en peu de mots ce qu'il s'était engagé d'expliquer par ces paroles : Liber generationis Jesu Christi, et qu’ainsi ce mot generatio marque dans ces deux endroits la suite des ancêtres de Jésus-Christ. Dans l'attente ou les Juifs étaient du Messie, et sachant qu'il devait naître de David , ils gardaient sans doute dans des livres autorisés la liste exacte de tous les descendants de ce prince. C'est dans ce registre public que saint Matthieu aura pris la généalogie de Jésus-Christ qu'il rapporte ici. – Fils de David, fils d’Abraham. Abraham était le père et comme le fondateur de la nativn juive ; David était le chef de la famille royale d'où devait sortir le Messie. C'était à eux deux particulièrement que les promesses du Messie avaient été faites; voilà pourquoi ils sont nommés d'abord et comme lors de rang, le reste de la généalogie ne servälit qu'à faire voir comment Jésus-Christ descendait d'eux véritablement.

2. Abraham genuit Isaac; Isaac au- 2. Abraham sut père d'Isaac; Isaac de tem genuit Jaccb; Jacob autem genuit Jacob; Jacob de Juda et de ses frères. Judam , et fratres ejus.

(1) Évangile. Ce mot vient du grec eueyyedcov, c'est-à-dire bonne nouvelle. Les hommes pouvaient-ils en recevoir une plus agréable que celle de la venue d'un Sauveur, et de l'établissement de la Loi de Grâce? Evangile signifie donc ici un livre qui annonce cette heureuse nouvelle, qui renferme la vie, la doctrine et les miracles de Jésus-Christ.

(2. Selon Saint Mattheo. Que saint Matthieu a écrit par ir spiration divine et sous la direction du Saint-Esprit. On croit communément que saint Matthieu a écrit en hébreu, ou plutôt en siriaque tel que les Juifs le parlaient alois. Quoi qu'il en soit, il ne nous reste plus rien dalis ces deux langues, qui doivent passer pour le texte original de

cet Apôtre.

(3) luc 3. 31.

« PrécédentContinuer »