Le capitalisme zinzin

Cover
Grasset, 01.04.2014 - 288 Seiten
Le capitaine français est-il devenu fou ? Coups de Bourse, guerre des banques, fusion médiatique des pétroliers, licenciement massif du personnel d'une entreprise bénéficiaire ! La faute à la seule modernisation ?
En fait, sans qu'on le sache, sans qu'on le dise, la France a changé de capitalisme. Elle a donné aux marchés financiers la place qu'occupait, autrefois, l'Etat. Une révolution inachevée ?
Sait-on que, d'ores et déjà, plus de 40 % du capital des mille premières entreprises françaises appartient aux veuves écossaises ou aux retraités de l'industrie américaine ? Sait-on qui sont ces nouveaux maîtres du monde : ces investisseurs institutionnels, les zinzins, qui gèrent une fortune de 10 000 milliards de dollars ?
Du capitalisme à l'ancienne - cigare, connivence, cumul des mandats et culte du secret - à la paradoxale démocratie financière où même un fonctionnaire de France-Telecom s'improvise actionnaire, Erik Izraelewicz explore avec lucidité notre "exception française".

Erik Izraelewicz est rédacteur en chef au quotidien Le Monde.

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Über den Autor (2014)

Erik Izraelewicz est né à Strasbourg en 1954. Ancien éditorialiste au quotidien Le Monde, il a été directeur de la rédaction des Echos, puis directeur de la rédaction de La Tribune jusqu’à l’été 2010. Il est l’auteur chez Grasset de Ce monde qui nous attend (1997), Le capitalisme Zinzin (1999), et Quand la Chine change le monde (2005), qui fut un succès en librairie et à l’international.

Bibliografische Informationen