Triomphe de l'auguste mystère de la foi, le très-saint sacrement de l'autel

Cover
Vanderborght, 1850 - 155 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 49 - C'est ici le pain qui est descendu du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 51 Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement : et le pain que je donnerai c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.
Seite 47 - En vérité, en vérité, je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'aurez point la vie en vousmêmes.
Seite 98 - Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Seite 21 - Car, toutes les fois que vous mangerez ce pain et que vous boirez ce calice, vous annoncerez la mort du Seigneur jusqu'à ce qu'il vienne. Dr quiconque mangera ce . pain, ou boira le calice du Seigneur indignement , sera coupable du corps et du sang du Seigneur. Que l'homme donc s'éprouve lui-même, et qu'après cela il mange de ce pain, et boive de ce calice.
Seite 46 - En même temps le voile du temple se déchira en deux depuis le haut jusqu'en bas : la terre trembla : les pierres se fendirent : 52. Les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des Saints, qui étaient dans le sommeil de la mort, ressuscitèrent : 53.
Seite 62 - Christo autem invenimus. Ferebatur enim Christus in. manibus suis quando commendans ipsum corpus suum, ait: Hoc est corpus meum.
Seite 109 - Toute puissance m'a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ; leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé ; et voici que je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la consommation des siècles
Seite 123 - Fidel les , sont des figures , si on les considère par l'apparence visible et extérieure du pain et du vin . quoiqu'ils soient véritablement le Corps et le Sang de...
Seite 7 - C'élait, dit-il, un homme brutal, sans esprit, sans science et sans aucune lumière du sens commun ; qui, bien loin d'avoir quelque marque de l'esprit de Dieu, n'a jamais su ni pratiqué aucun des devoirs de la civilité humaine.
Seite 2 - ... sont des figures, si on les considère par l'apparence visible et extérieure du pain et du vin , quoiqu'ils soient véritablement le corps et le sang de J.-C., par la puissance du Verbe divin • la deuxième , que le corps de J.-C.

Bibliografische Informationen