Œuvres completes de Voltaire, Band 55

Cover
la Société Littéraire-typographique, 1785
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 255 - Dieu a précédé tous les systèmes du monde. Il parle une langue que tous les peuples entendent, pendant qu'ils ne s'entendent pas entre eux. Il a des frères depuis Pékin jusqu'à la Cayenne, et il compte tous les sages pour ses frères.
Seite 228 - Tu vois le jour, Cinna; mais ceux dont tu le tiens Furent les ennemis de mon père, et les miens : Au milieu de- leur camp tu reçus la naissance, Et lorsque après leur mort tu vins en ma puissance. Leur haine enracinée, au milieu de ton sein, T'avait mis contre moi...
Seite 128 - TITUS At-on vu de ma part le roi de Comagène ? Sait-il que je l'attends ? PAULIN J'ai couru chez la reine : Dans son appartement ce prince avait paru; II en était sorti, lorsque j'y suis couru.
Seite 372 - Quel plaisir de penser, et de dire en vous-même : « Partout , en ce moment , on me bénit , on m'aime : On ne voit point le peuple à mon nom s'alarmer ; Le Ciel dans tous leurs pleurs ne m'entend point nommer, Leur sombre inimitié ne fuit point mon visage ; Je vois voler partout les cœurs à mon passage !
Seite 130 - J'aime, je l'avouerai, cet orgueil généreux Qui jamais n'a fléchi sous le joug amoureux Phèdre en vain s'honorait des soupirs de Thésée : Pour moi, je suis plus fière, et fuis la gloire aisée D'arracher un hommage à mille autres offert, Et d'entrer dans un cœur de toutes parts ouvert.
Seite 327 - J'avoue que dans ces deux villes il y eut des agioteurs, des traitans, des gens d'affaires, qui sucèrent en plein jour le sang du peuple, mais ils n'étaient point morts, quoique corrompus. Ces suceurs véritables ne demeuraient pas dans des cimetières , mais dans des palais fort agréables.
Seite 373 - Un folitaire fera fobre, pieux; il fera revêtu d'un cilice ; eh bien , il fera faint ; mais je ne l'appellerai vertueux que quand il aura fait quelque acte de vertu dont les autres hommes auront; profité. Tant qu'il eft feul , il n'eft ni bienfaifant ni malfaifant; il n'eft rien pour nous.

Bibliografische Informationen