Dialogue des morts entre Proudhon et Colins [by A. Hugentobler].

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 45 - Tous tant que nous vivons, nous sommes, sans nous en apercevoir, et selon la mesure de nos facultés et la spécialité de notre industrie, des ressorts pensants, des roues pensantes, des pignons pensants, des poids pensants, etc., d'une immense machine qui pense aussi et qui va toute seule.
Seite 127 - Au dessus des trois règnes de la nature, minéral, végétal, animal, s'élève un. quatrième règne, le règne de l'esprit libre, règne de l'idéal et du droit, en autres termes, le règne de l'humanité. Pour que ce règne subsiste, il faut que la loi qui le constitue, à savoir la JUSTICE, pénètre les âmes autrement que comme une simple notion, un rapport, une idée pure; il faut qu'elle existe dans le sujet humain à titre de sentiment, d'affection, de faculté, de fonction, la plus positive...
Seite 50 - Favoritisme, népotisme, pot-de-vin, concussion, vénalité, gaspillage, désordre, oppression, déni de justice : voilà quels sont, avec l'absolutisme du commandement, l'inclémence de l'autorité, l'inquisition des consciences, la justice secrète, les éléments de tout pouvoir établi sur la foi, dépourvu par conséquent...
Seite 40 - Pour former une famille, pour que l'homme et la femme y trouvent la joie et le calme auxquels ils aspirent, sans lesquels, rapprochés par le désir, ils ne seront jamais qu'incomplètement unis, il faut une foi conjugale, j'entends par là une idée de leur mutuelle dignité qui, les...
Seite 70 - ... devoirs de la conscience, sera la Justice, ou, plus généralement encore, la morale. Pour l'une et pour l'autre, de même que pour toutes les sciences sans exception, la première condition du savoir sera de se prémunir avec le plus grand soin contre toute immixtion de l'absolu.
Seite 184 - Sentir et affirmer notre dignité, d'abord dans tout ce qui nous est propre, puis dans la personne du prochain, et cela sans retour d'égoïsme comme sans considération aucune de divinité ou de communauté : voilà le droit. Être prêt en toute circonstance à prendre avec énergie, et au besoin contre soi-même, la défense de cette dignité : voilà la JUSTICE.
Seite 100 - Admettant que la justice la plus irréprochable préside aux relations de cette société, ce que l'on exprime par ces mots : égalité de droits, la race forte à nombre égal et toute balance faite, obtiendra dans la production collective trois parts sur cinq; voila pour l'économie politique.
Seite 257 - ... époux, ou la formule prononcée par le fonctionnaire public, ou bien la consommation de l'acte conjugal, ou bien encore la réunion de toutes ces circonstances? Et les théologiens ne sont pas d'accord; pour mieux dire, ils sont d'accord que rien de tout cela ne fait le mariage, et ils ne savent encore aujourd'hui ce qui le fait. Si c'est le consentement des conjoints et leur cohabitation, pourquoi tous les couples concubinaires ne sont-ils pas, ipso facto, déclarés par la loi unis en légitime...
Seite 144 - C'est à devenir fou d'amour, et l'amour, même inspiré par la religion, même sanctionné par la justice, je ne l'estime qu'autant qu'il m'est une élévation de cœur, une excitation à bien faire : l'amour en lui-même, je ne l'aime pas.
Seite 208 - Eh quoi! vous ne reculez pas devant cette effroyable doctrine qui a versé sur le monde plus de crimes que le sacerdoce n'en a jamais absous; qui vous a fait méconnaître, violer, sous prétexte de discipline, tous les préceptes de la Justice; à laquelle vous sacrifiez sans remords les droits de l'homme, du citoyen, de l'ouvrier, de l'enfant, de la femme !... Certes, quand le christianisme se présenta au monde avec son triple dogme d'un Dieu révélateur et rédempteur, d'une prévarication originelle...

Bibliografische Informationen