Histoire naturelle, générale et particulière, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 46 - ... plus on augmentera le nombre des divisions des productions naturelles , plus on approchera du vrai , puisqu'il n'existe réellement dans la nature que des individus , et que les genres, les ordres et les classes n'existent que dans notre imagination.
Seite 59 - Pline a travaillé sur un plan bien plus grand , et peut-être trop vaste ; il a voulu tout embrasser , et il semble avoir mesuré la Nature et l'avoir trouvée trop petite encore pour l'étendue de son esprit : son Histoire Naturelle comprend, indépendamment de l'histoire des animaux , des plantes et des minéraux , l'histoire du ciel et de la terre , la médecine , le commerce...
Seite 57 - Au lieu de décrire chaque animal en particulier, il les fait connoîlre tous par les rapports que toutes les parties de leur corps ont avec celles du corps de l'homme. Lorsqu'il décrit, par exemple, la tête humaine, il compare avec elle la tête de différentes espèces d'animaux; il en est de même de toutes les autres parties.
Seite 11 - Créateur ne paroit pas s'être ouverte pour donner l'être à un certain nombre déterminé d'espèces; mais il semble qu'elle ait jeté tout à la fois un monde d'êtres relatifs et non relatifs, une infinité de combinaisons harmoniques et contraires, et une perpétuité de destructions et de renouvellemens.
Seite 59 - ... son esprit. Son histoire naturelle comprend, indépendamment de l'histoire des animaux, des plantes et des minéraux, l'histoire du ciel et de la terre, la médecine, le commerce,' la navigation, l'histoire des arts libéraux et mécaniques , l'origine des usages , enfin toutes les sciences naturelles et tous les arts humains ; et , ce qu'il ya d'étonnant , c'est que dans chaque partie Pline est également grand...
Seite 40 - ... les plus familiers; ensuite il s'occupera de ceux qui, sans être familiers, ne laissent pas que d'habiter les mêmes lieux, les mêmes climats, comme les cerfs, les lièvres, et tous les animaux sauvages, et ce ne sera qu'après toutes ces...
Seite 407 - Nous fûmes trois qui montâmes jusque sur le haut du roc par des précipices effroyables, nous entr'aidant les uns les autres ; nous y trouvâmes quatre grandes chambres , et au dedans plusieurs niches taillées dans le roc pour servir de lit ; mais ce qui nous surprit le plus , ce fut que nous trouvâmes dans cette voûte, sur le haut de la montagne , des coquilles de moules , et en quelques endroits en si grande quantité , qu'il sembloit que toute cette roche ne fût composée que de sable et...
Seite 53 - Théophraste et Pline, qui ont été les premiers naturalistes, sont aussi les plus grands à certains égards. L'histoire des animaux par Aristote est peut-être encore aujourd'hui ce que nous avons de mieux fait en ce genre...
Seite 238 - Angleterre, depuis sa surface jusqu'aux endroits les plus profonds où il est descendu , étoient disposées par couches , et que dans un grand nombre de ces couches, il ya des coquilles et d'autres productions marines ; ensuite il ajoute que , par ses...
Seite 44 - Ne vaut-il pas mieux faire suivre le cheval , qui est solipède, par le chien , qui est fissipède , et qui a coutume de le suivre en effet, que par un zèbre qui nous est peu connu, et qui n'a peut-être d'autre rapport avec le cheval que d'èlrc solipède? D'ailleurs, n'y at-il pas le même inconvénient pour les différences dans cet arrangement que dans le nôtre ? Un lion , parce qu'il est fissipède, ressemble-t-il à un rat, qui est aussi fissipède.

Bibliografische Informationen