Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

TROISIÈME ÉPITRE

DE

SAINT JEAN.

Affection de S. Jean pour Caius, faites une bonne oeuvre d'a

dont il loue la piété. Vices voir un soin charitable pour de Diotrèphe. Témoignages les frères, et particulièrement de la vertu de Démétrius. pour les étrangers, S. Jean espère aller voir

6. qui ont rendu témoignage Gaius.

à votre charité, en présence

de l'église; et vous ferez bien 1. Le prêtre, à mon cher de les faire conduire et assisGaius, que j'aime dans la vé- ter dans leurs voyages d'une rité.

manière digne de Dieu. 2. Mon bien-aimé, je prie 7. Car c'est pour son nom Dieu que tout soit chez vous qu'ils se sont retirés d'avec les en aussi bon état pour ce qui gentils , sans rien emporter regarde vos affaires et votre avec eux. santé, que je sais qu'il y est 8. Nous sommes donc obli. pour ce qui regarde votre âme. gés de traiter favorablement

3. Car je me suis fort réjoui, ces sortes de personnes , pour lorsque les frères, qui sont ve- travailler avec eux à l'avancenus, ont rendu témoignage à ment de la vérité. votre piété sincère, et à la vie 9. J'aurois écrit à l'église: que vous menez selon la vé- mais Diotrèphe, qui aime à rité.

tenir le premier rang, ne veut 4. Je n'ai point de plus point nous recevoir. grande joie que d'apprendre 10. C'est pourquoi, si je que

mes enfants marchent viens jamais chez vous, je lui dans la vérité.

ferai bien connoître quel est 5. Mon bien-aimé, vous le mal qu'il commet, en se

mant contre nous des médi-métrius, et la vérité même le
sances malignes; et, ne se con- lui rend. Nous le lui rendons
tentant point de cela, non- aussi nous - mêmes , et vous
seulement il ne reçoit point savez que notre témoignage
les frères, mais il empêche est véritable.
même ceux qui voudroient les 13. J'avois plusieurs choses
recevoir, et les chasse de l'é- à vous écrire, mais je ne veux
glise.

point vous écrire avec une
11. Mon bien-aimé, n'imi- plume et de l'encre,
tez point ce qui est mauvais, 14. parceque j'espère vous
mais ce qui est bon. Celui qui voir bientôt; alors nous nous

fait bien est de Dieu ; mais entretiendrons de vive voix. Ine e celui qui fait mal ne connoît 15. La paix soit avec vous. Charite point Dieu.

Nos amis d'ici vous saluent. 12. Tout le monde rend un Saluez nos amis, de ma part, ress. témoignage avantageux à Dé- chacun en particulier. dula é, en

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

quia rane

POLE

lez na

hoitre

nimici

ÉPITRE CATHOLIQUE

DE

SAINT JUDE.

Combattre pour la foi et pour

4. Car il s'est glissé parmi la tradition. Exemples de la vous certaines gens, dont il justice de Dieu. Faux doc- avoit été prédit, il y a long teurs caractérisés. Contesta- temps, qu'ils s'attireroient ce tion touchant le corps de jugement; gens qui changen Moïse. Prophétie d'Enoch. la grâce de notre Dieu en une

licence de dissolution, et qui Foi, prière, confiance, amour de Dieu, haine de la chair. renoncent Jésus-Christ notre

unique Maître et notre Sei1. Jude, serviteur de Jésus- gneur. Christ et frère de Jacques, à 5. Or je veux vous faire ceux que Dieu le Père a sanc- souvenir de ce que vous aurez tifiés, et que Jésus - Christ a appris autrefois : qu'après que conservés en les appelant. le Seigneur eut sauvé le peu

2. Que la miséricorde, la ple, en le tirant de l'Égypte, paix et la charité s'augmen-il fit périr ensuite ceux qui tent en vous de plus en plus. furent incrédules ;

3. Mes bien-aimés, ayant 6. qu'il retient liés de chai toujours souhaité avec grande nes éternelles dans de proardeur de vous écrire, tou- fondes ténèbres , et réserve, chant le salut qui nous est pour le jugement du grand commun, je m'y trouve main-jour, les anges qui n'ont pas tenant obligé par nécessité, conservé leur première dignipour vous exhorter à com- té, mais qui ont quitté leur battre pour la foi qui a été propre demeure; une fois laissée par tradition 7. et que de même Sodome aux saints.

et Gomorrhe, et les villes voi

[ocr errors]

gens.

sines qui s'étoient débordées mangent avec vous sans au

comme elles dans les excès cune retenue; ils n'ont soin LE d'impureté, et s'étoient por- que de se nourrir eux-mêmes.

tées à abuser d'une chair étran. Ce sont des nuées sans eau, gère, ont été proposées pour que le vent emporte çà et là. un exemple du feu éternel par Ce sont des arbres qui ne la peine qu'elles ont soufferte. fleurissent qu'en automne, des

8. Après cela ces personnes arbres stériles, doublement ne laissent pas de souiller la morts et déracinés. chair par de semblables cor- 13. Ce sont des vagues furuptions, et de plus ils mépri- rieuses de la mer, d'où sortent, sent la domination, et mau-comme une écume sale, leurs

dissent ceux qui sont élevés ordures et leurs infamies. Ce tglie en dignité.

sont des étoiles errantes, aux9. Cependant l'archange Mi- quelles une tempête noire et il chel dans la contestation qu'il ténébreuse est réservée pour uit eut avec le diable, touchant le l'éternité. que corps de Moïse, n'osa le con- 14. C'est d'eux qu'Enoch, 2 Dia damner avec exécration; mais qui a été le septième depuis ution, il se contenta de dire : Que le Adam, a prophétisé en ces -Chs Seigneur exerce sur toi sa termes : et de puissance.

15. Voilà le Seigneur qui 10. Au lieu que ceux-ci va venir avec une multitude s me condamnent avec exécration innombrable de ses saints ere tout ce qu'ils ignorent, et ils pour exercer son jugement que se corrompent en

tout ce sur tous les hommes, et pour auvi qu'ils connoissent naturelle-convaincre tous les impies de de I ment, comme les bêtes irrai- toutes les actions d'impiété sonnables.

qu'ils ont commises , et de 11. Malheur sur eux, par-toutes les paroles injurieuses liene cequ'ils suivent la voie de Caïn; que ces pécheurs impies ont nje qu'étant trompés comme Ba- proférées contre lui.

laam, et emportés par le desir 16. Ce sont des murmura

du gain, ils s'abandonnent auteurs qui se plaignent sans odéréglement; et qu'imitant la cesse, qui suivent leurs pas

rebellion de Coré, ils périront sions, dont les discours sont comme lui.

pleins de faste et de vanité, 12. Ces personnes sont la et qui se rendent admirateurs honte et le déshonneur des des personnes, selon qu'il est festins de charité, lorsqu'ils y utile pour leurs intérêts.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

17. Mais

pour vous, mes 22. Reprenez tous ceux qui bien-aimés, souvenez-vous de paroissent endurcis et conce qui a été prédit par les apò- damnés. tres de notre Seigneur Jésus- 23. Sauvez les uns en les Christ,

retirant comme du feu, avez 18. qui vous disoient : compassion des autres en crai Qu'aux derniers temps il y gnant pour vous - mèmes ; et auroit des imposteurs qui sui- haïssez comme un vêtement vroient leurs passions déré- souillé tout ce qui tient del glées et pleines d'impiété. corruption de la chair.

19. Ce sont des gens qui 24. A celui qui est puissan se séparent eux-mêmes, des pour vous conserver sans pe hommes sensuels, qui n'ont ché, et pour vous faire com point l'esprit de Dieu. paroître, devant le trône des

20. Mais vous, mes bien- gloire, purs et sans tache, et aimés, vous élevant vous-mê- dans un ravissement de joie, mes comme un édifice spiri- l'avénement de notre Seigneu tuel sur le fondement de votre Jésus-Christ; très - sainte foi, et priant par

25. à Dieu seul notre Sala le Saint-Esprit,

veur, par notre Seigneur Je 21. conservez-vous en l'a- sus-Christ, gloire et magnit mour de Dieu , attendant la cence, empire et force, avan miséricorde de notre Seigneur tous les siècles, et maintenant. Jésus - Christ, pour obtenir la et dans tous les siècles de vie éternelle.

siècles. Amen.

|

« ZurückWeiter »