Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

d'une manière déréglée, et

CHAPITRE III.

de nous.

S. Paul demande aux Thessa- non selon la tradition, et la loniciens le secours de leurs forme de vie qu'ils ont reçue prières. Il les avertit de se retirer de ceux qui vivoient d'une manière déréglée. Il leur recommande le travail. Il leur souhaite la paix. Salutation.

7. Car vous savez vousmêmes ce qu'il faut faire pour nous imiter; puisqu'il n'y a rien eu de déréglé dans la manière dont nous avons vécu parmi vous.

8. Et nous n'avons mangé

parole de Dieu se répande de plus en plus, et qu'elle soit en honneur et en gloire comme elle est parmi vous;

1. Au reste, mes frères, priez pour nous, afin que la gratuitement le pain de personne; mais nous avons travaillé jour et nuit avec peine et avec fatigue, pour n'être à charge à aucun de vous.

2. et aussi afin que nous 9. Ce n'est pas que nous soyons délivrés des esprits n'en eussions le pouvoir; mais intraitables et méchants; car c'est que nous avons voulu la foi n'est pas commune à nous donner nous-mêmes pour modèle, afin que vous nous imitassiez.

tous.

3. Mais Dieu est fidèle, et il vous affermira, et vous préservera du malin esprit.

4. Pour ce qui vous regarde, nous avons cette confiance en la bonté du Seigneur que vous accomplissez, et que vous accomplirez à l'avenir ce que nous vous ordonnons.

10. Aussi lorsque nous étions avec vous, nous vous déclarions que celui qui ne veut point travailler ne doit point manger.

II. Car nous apprenons qu'il y a parmi vous quelques gens inquiets, qui ne travaillent point, et qui se mêlent de ce qui ne les regarde

5. Que le Seigneur vous donne un cœur droit dans l'amour de Dieu et dans la pas. patience de Jésus-Christ.

12. Or nous ordonnons à 6. Nous vous ordonnons, ces personnes, et nous les mes frères, au nom de notre conjurons, par notre Seigneur Seigneur Jésus-Christ, de vous Jésus-Christ, de manger leur retirer de tous ceux d'entre pain en travaillant en silence. vos frères qui se conduisent 13. Et pour vous, mes frè

res, ne vous lassez point del faire du bien.

16. Cependant je prie le Seigneur de paix de vous don14. Que si quelqu'un n'obéit ner sa paix en tout temps et pas à ce que nous ordonnons en tout lieu. Que le Seigneur par notre lettre, notez-le, et soit avec vous tous. n'ayez point de commerce avec lui, afin qu'il en ait de la confusion et de la honte.

17. Je vous salue ici de ma propre nain, moi Paul. C'est là mon seing dans toutes mes lettres; j'écris ainsi.

15. Ne le considérez pas néanmoins comme un ennemi, 18. La grâce de notre Seimais avertissez-le comme votre gneur Jésus-Christ soit avec frère. vous tous. Amen.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

CHAPITRE I.

4. et de ne point s'amuser S. Paul salue Timothée. Ques-gies sans fin, qui servent plus à des fables et à des généalotions non édifiantes. Charité, à exciter des disputes qu'à

fin des commandements. fonder par la foi l'édifice de

Sainteté et usage de la loi.

Dieu.

S. Paul se donne pour exem- 5. Or la fin des commandeple de la miséricorde de

Dieu. Vie épiscopale, milicements, c'est la charité qui naît d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sincère;

sainte.

6. d'où quelques-uns, se détournant, se sont égarés en de vains discours,

1. Paul, apôtre de JésusChrist par l'ordre de Dieu notre Sauveur et de JésusChrist notre espérance,

2. à Timothée, son cher fils dans la foi. Que Dieu notre Père et Jésus-Christ notre Seigneur vous donnent la grâce, la miséricorde et la paix.

3. Je vous prie, comme je l'ai fait en partant pour la Macédoine, de demeurer à Éphèse, et d'avertir quelquesuns de ne point enseigner une doctrine différente de la nôtre;

7. voulant être les docteurs de la loi, et ne sachant ni ce qu'ils disent, ni ce qu'ils assurent si hardiment.

8. Or nous savons que la loi est bonne, si on en use selon l'esprit de la loi.

9. En reconnoissant que la loi n'est pas pour le juste, mais pour les méchants et les esprits rebelles; pour les im

pies et les pécheurs, pour les scélérats et les profanes, pour les meurtriers de leur père et de leur mère, pour les homicides,

corde, afin que je fusse le premier en qui Jésus-Christ fit éclater son extrême patience, et que j'en devinsse comme un modèle et un exemple à ceux qui croiront en lui pour acquérir la vie éternelle.

17. Au Roi des siècles, immortel, invisible, à l'unique Dieu soit honneur et gloire

11. qui est selon l'évangile dans les siècles des siècles.

Amen.

de la gloire de Dieu souverainement heureux, dont la dispensation m'a été confiée.

18. Ce que je vous recommande donc, mon fils Timo12. Je rends grâces à notre thée, c'est qu'accomplissant Seigneur Jésus-Christ, qui m'a les prophéties qu'on a faites fortifié, de ce qu'il m'a jugé autrefois de vous, vous vous fidèle, en m'établissant dans acquittiez de tous les devoirs son ministère, de la milice sainte,

13. moi qui étois auparavant un blasphémateur, un persécuteur et un ennemi outrageux; mais j'ai obtenu miséricorde de Dieu, parceque j'ai fait tous ces maux dans l'ignorance, n'ayant point la foi.

10. les fornicateurs, les abominables, les voleurs d'esclaves, les menteurs, les parjures, et tout ce qu'il y a de contraire à la saine doctrine,

19. conservant la foi et la bonne conscience, à laquelle quelques-uns ayant renoncé, ont fait naufrage en la foi.

20. De ce nombre sont Hyménée et Alexandre, que j'ai livrés à Satan, afin qu'ils apprennent à ne plus blasphémer.

14. Et la grâce de notre Seigneur s'est répandue sur moi avec abondance, en me

CHAPITRE II.

charité qui est en Jésus-Christ.

remplissant de la foi et de la Prier et rendre grâce pour tous. Volonté de Dieu à l'égard du salut. Médiation et rédemption de Jésus-Christ. S. Paul apótre des gentils. Conditions de la prière. Modestie et soumission recommandées.

15. C'est une vérité certaine et digne d'être reçue avec une parfaite soumission: Que Jésus-Christ est venu dans le monde sauver les pécheurs, entre lesquels je suis le pre

mier.

16. Mais j'ai reçu miséri

1. Je vous conjure donc, avant toutes choses, que l'on

fasse des supplications, des cheveux frisés, ni des orneprières, des vœux et des ac-ments d'or, ni des perles, ni tions de grâces pour tous les des habits somptueux; hommes,

10. mais avec de bonnes 2. pour les rois, et pour œuvres, comme le doivent des tous ceux qui sont élevés en femmes qui font profession dignité, afin que nous me- de piété. nions une vie paisible et tranquille dans toute sorte de piété et d'honnêteté.

II. Que les femmes se tiennent en silence, et dans une entière soumission lorsqu'on les instruit.

3. Car cela est bon et agréable à Dieu notre Sauveur,

12. Je ne permets point aux

4. qui veut que tous les femmes d'enseigner, ni de hommes soient sauvés, et prendre autorité sur leurs qu'ils viennent à la connois-maris; mais je leur ordonne de sance de la vérité. demeurer dans le silence.

[blocks in formation]
« ZurückWeiter »