Oeuvres primitives de Fréderic II, roi de Prusse; ou, Collection des ouvrages qu'il publia pendant son règne, Band 3

Cover
Aux dépens des associés, 1805
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 150 - Oui, finissons sans trouble, et mourons sans regrets, En laissant l'univers comblé de nos bienfaits. Ainsi l'astre du jour au bout de sa carrière Répand sur l'horizon une douce lumière, Et les derniers rayons, qu'il darde dans les airs, Sont ses derniers soupirs, qu'il donne à l'univers.1...
Seite 192 - Tel qu'un pasteur prudent, à son devoir fidèle, défend et garantit son troupeau bien-aimé contre la dent du loup et la griffe cruelle du lion par la faim au carnage animé, quand le tyran des bois s'échappe et prend la fuite, son troupeau se repose et paît sous sa conduite, et s'il trait ses brebis, s'il les tond dans ses bras, sa main ne les égorge pas: Tel est pour ses sujets un tendre et bon monarque: humain dans...
Seite 206 - Dans un sombre oubli ; Tu vois déjà ta mémoire estimée, Et dans son vol la prompte renommée Ne publier que ta prose et tes vers; Tu reçois l'hommage (Qu'importe à quel âge?) De tout l'univers. Ces vils rivaux dont la cruelle envie Avait versé ses poisons sur ta vie , Que tes vertus ont si fort éclipsés , Vrais pour ta mémoire, A chanter ta gloire Se verront forcés.
Seite 199 - Xerxès. • A l'ombre des grandeurs elle enfanta les vices , L'intérêt y trama ses noires injustices , La lâcheté parut où régnoit la valeur, Et sa force épuisée La rendit la risée De son nouveau vainqueur.
Seite 306 - Taille, force, valeur, tout est insuffisant, Minerve exige plus d'un général prudent. Il faut que son esprit, guidé par la sagesse, Soit vif sans s'égarer et prudent sans...
Seite 205 - X. lOOutien du goût , des arts , de l'éloquence Fils d'Apollon , Homère de la France ! Ne te plains point que l'âge , à pas hâtifs , Vers toi s'achemine , Et sans cesse mine Tes jours fugitifs. La Providence égale toutes choses ; Le doux printemps se couronne de rosés > L'été de fruits , l'automne de moissons ; L'hiver , l'indolence - .. ', A la jouissance Des autres saisons.
Seite 52 - Comte fortuné , qui dans l'indépendance Jouissez en repos des fruits de l'opulence , Fils chéri de Bacchus et de la Volupté , Nourri dans le berceau de la...
Seite 205 - L'été de fruits , l'automne de moissons ; L'hiver , l'indolence - .. ', A la jouissance Des autres saisons. Voltaire, ainsi l'homme trouve en tout âge Des dons nouveaux dont il tire avantage ; S'il a passé la fleur de ses beaux jours , La raison diserte ', „ .;..-. 'Remplace la perte Du jeu , des amours.

Bibliografische Informationen