Victoires, conquêtes, désastres, revers et guerres civiles des Français: Texte 1817-21

Cover
Charles Theodore Beauvais de Preau, Charles-Théodore Beauvais, Jacques Philippe Voïart
C.L.F. Panckoucke, 1817
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 245 - ... célébrée dans toutes les communes de la République. Là, vos pères, vos mères, vos épouses, vos sœurs, vos amantes se réjouissent de vos succès et se vantent avec orgueil de vous appartenir. Oui , soldats, vous avez beaucoup fait; mais ne vous reste-t-il donc plus rien à faire?
Seite 246 - Elles feront époque dans la postérité : vous aurez la gloire immortelle de changer la face de la plus belle partie de l'Europe. Le peuple français, libre, respecté du monde entier, donnera à l'Europe une paix glorieuse, qui l'indemnisera des sacrifices de toute espèce qu'il a faits depuis six ans. Vous rentrerez alors dans vos foyers, et vos concitoyens diront en vous montrant : // était de l'armée d'Italie!
Seite 112 - Le moment est venu de vous montrer. Dieu , le roi , le cri de la conscience , celui de l'honneur et la voix de vos chefs vous appellent au combat. » Plus de paix ni de trêve avec la République ; elle a conspiré la ruine entière du pays que vous habitez.
Seite 245 - Oui , soldats, vous avez beaucoup fait; mais ne vous reste-t-il donc plus rien à faire? Dira-t-on de nous que nous avons su vaincre, mais que nous n'avons pas su profiter de la victoire?
Seite 246 - Capitule, y placer avec honneur les statues des héros qui le rendirent célèbre, réveiller le peuple romain engourdi par plusieurs siècles d'esclavage, tel sera le fruit de nos victoires; elles feront époque dans la postérité.
Seite 258 - Kilmaine a eu un cheval blessé sous lui. « Voilà donc les Autrichiens entièrement expulsés de l'Italie. Nos avant-postes sont sur les montagnes de l'Allemagne. Je ne vous citerai pas les hommes qui se sont distingués par des traits de bravoure : il faudrait nommer tous les grenadiers et carabiniers de l'avant-garde. Ils jouent et rient avec la mort ; ils sont aujourd'hui parfaitement accoutumés avec la cavalerie, dont ils se moquent : rien n'égale leur intrépidité , si ce n'est la gaieté...
Seite 258 - Couffla, lieutenant général des armées du roi de Naples, commandant en chef la cavalerie napolitaine. Nous avons pris également cinq pièces de canon, dont deux de 12 et trois de 6, avec sept ou huit caissons chargés de munitions de guerre.
Seite 144 - Français dont la fidélité est d'autant plus recommandable » à nos yeux qu'ils avaient plus de séductions à vaincre, té» moins non suspects de ses sentimens généreux . en seraient , » s'il était nécessaire, les garans auprès de vous. » Qui oserait se venger quand votre roi pardonne? « Mais la clémence qui signalera les premiers jours de notre » règne sera inséparable de la fermeté. Notre amour pour » nos sujets nous engage à être indulgent, le même motif » nous apprend à...
Seite 142 - ... dans l'irréligion et la révolte. Depuis ce moment, un déluge de calamités a fondu sur vous de toutes parts. Vous fûtes infidèles au Dieu de vos pères ; et ce Dieu, justement irrité, vous a fait sentir tout le poids de sa colère : vous fûtes rebelles à l'autorité qu'il avait établie pour vous gouverner, et un despotisme sanglant, une anarchie non moins cruelle, se succédant tour à tour, vous ont sans cesse déchirés avec une fureur toujours renaissante.
Seite 194 - ... de voir justifier , par les lauriers que vous venez de cueillir , le choix qu'il a fait de vous pour conduire l'armée d'Italie à la victoire. Recevez aujourd'hui , général, le tribut de la reconnaissance nationale...

Bibliografische Informationen