Choix de chroniques et mémoires sur l'histoire de France: avec notices biographiques, Band 1,Bücher 1

Cover
Jean Alexandre C. Buchon
A. Desrez, 1836 - 816 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 14 - Au lieu où il mangea, falut oster quatre ou cinq hommes morts pour luy faire place; et y mit-on deux boteaux de paille, où il s'assit; et remuant illec, un de ces pauvres gens nuds commença à demander à boire. On...
Seite 78 - Normandie autresfois, après qu'il l'eut baillée en partage, comme avez ouy. Le duc de Bourgongne envoyoit souvent devers le roy, pour ces matières. Le roy respondoit que c'estoit le duc de Guyenne, son frère, qui vouloit eslargir ses limites, et qui commençoit toutes ces brigues : et que au partage de son frère ne vouloit point toucher.
Seite 1 - ... d'homme, la pluspart des gens taschent à leur complaire, et à leurs complexions et conditions. Et pour ce que je ne voudroye point mentir, se pourroit faire qu'en quelque endroit de cet...
Seite 40 - Basse de Lintre, et toute sa séquelle. Je n'eusse pas si long-temps parlé de ce propos ( veu que la matière n'est guères grande ) si ce n'eust esté pour monstrer qu'aucunesfois avec tels expédiens et...
Seite 24 - Je me suis mis en ce propos, par ce que j'ay veu beaucoup de tromperies en ce monde, et de beaucoup de serviteurs envers leurs maistres, et plus souvent tromper les princes et seigneurs orgueilleux, qui peu veulent ouyr parler les gens, que les humbles qui volontiers les escoutent. Et entre tous ceux que j'ay jamais connus, le plus sage pour soy tirer d'un mauvais pas , en temps d'adversité...
Seite 184 - ... chercher ou emprunter , ou ses gens l'eussent laissé , qui est grande angoisse à un prince qui ne l'a point accoustumé. Et par ainsi n'estoit point sans peine en cette maison de...
Seite 125 - ... que si aucune chose luy eussent remonstré , qu'il ne leur en fut mal pris. Pendant ces six semaines, ou environ , qu'il séjourna avec bien peu de gens (qui n'estoit point de merveilles, après avoir perdu deux si grosses batailles, comme vous avez...
Seite 502 - Turq soit, que j'aborderay le jour à sa personne : et, si Dieu par sa grâce donne victoire aux Chrestiens, et que je puisse veoir que le Turq parte de la bataille pour soy sauver ( quelque chose qu'il m'en puisse avenir ) je ne laisseray la chace de luy ( si je ne suis mort, ou si fort navré, que je ne le puisse parfournir, ou que mon cheval me faille en chemin) jusques je l'aye mort, ou prisonnier : si, devant que je l'ataigne, il ne se sauve en fortresse, ou par si-fort passage, qu'on ne le...
Seite 2 - Bretagne, et en ces parties de Flandres, Allemagne, Angleterre, Espagne, Portugal, et Italie, tant seigneurs spirituels que temporels, que de plusieurs autres dont je n'aye eu la vue, mais connoissance par communication de leurs ambassades, par lettres, et par leurs instructions. Parquoy on peut assez avoir d'information de leurs natures et conditions. Toutesfois je ne prétends en rien, en le louant en cet endroit, diminuer l'honneur et bonne renommée des autres; mais vous...
Seite 87 - ... de ceux qui ont fait lesdits services , qui trop arrogamment veulent parler et user de leur bonne fortune , tant envers leurs maistres, que leurs compagnons, comme de la mesconnoissance du prince. Me dit davantage qu'à son advis, pour avoir biens en cour, c'est plus grand heur à un homme, quand le prince, qu'il sert, luy a fait quelque grand bien, à peu de desserte, pourquoy il luy demeure fort obligé, que ce ne seroit s'il luy avoit fait un si grand service, que ledit prince luy en fust...

Bibliografische Informationen