Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

DC60 GY V.25

34

NOTICE

SUR

ORDERIC VITAL.

SUR

ORDERIC VITAL.

De tous les ouvrages publiés dans notre Collection, celui d'Orderic Vital est le plus étendu, symptôme assuré qu'il mérite une attention particulière. La sécheresse et la brièveté sont le caractère presque général des écrits de cette époque : il semble que l'esprit de l'auteur, inactif et stérile, se soit contenté de recevoir les faits qui se présentaient à lui, sans éprouver nul besoin de s'en rendre compte, ni de les rattacher à d'autres faits, ni d'y ajouter des réflexions propres à les classer dans un autre ordre

que

celui des dates. Dans ces temps d'isolement et de ténèbres, la vie de l'homme est si étroite et sa vue si courte que la curiosité même semble éteinte ; une situation très-élevée ou une destinée trèsagitée parviennent seules à étendre l'horizon intellectuel, à susciter un vif besoin de savoir : mais ceux que le hasard place ou jette dans cette chance singulière dévouent à l'action leur temps et leur force, et tout occupés de jouer un rôle dans l'histoire, ne s'inquiètent guères de la ra

T. .

conter. Parmi les hommes élevés en dignité, dans les siècles dont nous recueillons ici les monumens, deux évêques, Grégoire de Tours et Guillaume de Tyr, sont les seuls à qui leur loisir ait permis de nous laisser un long récit des événemens où leur situation les avait appelés à pénétrer; et leurs histoires, les plus étendues

que nous ayons encore publiées, sont aussi, proportion gardée de la différence des temps, les plus intéressantes, les plus utiles, les plus riches en détails précieux. Orderic Vital possède, sinon au même degré, du moins le même genre de supériorité entre les écrivains de son siècle : d'autant plus remarquable en ceci qu'aucune circonstance extérieure, aucun avantage de situation n'a contribué à éveiller ou à soutenir l'activité de son esprit; et que, simple moine au fond des forêts les plus reculées de la Normandie, c'est en lui seul, dans l'ardeur naturelle de son goût pour

le

savoir, dans la patience de ses recherches, qu'il pu trouver les motifs et les moyens de rassembler les matériaux de son vaste travail.

Orderic était né le 15 février 1075, en Angleterre, à Attingham sur les bords de la Saverne; là vivait son père Odelir, natif d'Orléans, mais qui, au moment de la conquête de l'Angleterre

a

« ZurückWeiter »