Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

prouve-t-il pas

bien clairement que l'église romaine eft la seule fociété chrétienne qui puisse être appellée catholique,

LE PROTESTANT. Il me paroît, Monfieur , qu'on ne sauroit s'y méprendre, & qu'aucune autre église 'ne peut le lui disputer.

Vous me direz aussi sans doute , qu'il en est de même de l'apostolicité, qui est le quatrieme caractere de l'église de JésusChrist.

LE DOCTEUR. Oui, Monsieur, & ce point est déja invinciblement établi : il a formé le sujet de notre précédent entretien ,

& vous vous rappellerez sans doute tout ce que je vous y ai dit.

Je vous ai prouvé que l'église catholique romaine étoit la seule que Jésus-Christ eût fondée, & dont les pasteurs tinffent de lui leur mission; or c'est précisément là ce que signifie le caractere d'apostolique : il consiste à remonter par

ses conducteurs actuels, sans aucune interruption, jusqu'aux apôtres, de qui tous ceux qui ont gouverné l'église romaine, ont reçu d'âge en âge leur mission. Caractere qui ne peut convenir à ceux qui ayant été d'abord membres de cette église pri

D

[ocr errors]

mitive, en ont été retranchés & ont formé, hors de fon sein, des tociétés à part, ainsi que l'ont fait toutes celles des prétendus réformés.

Sans répéter ce que je vous ai exposé sur un point si constant, j'y ajoute feulement cette réflexion bien simple.

Demandez au dernier des pasteurs de l'église romaine, de qui tenez-vous votre mission? » Je la tiens de Jésus-Christ, » vous répondra-t-il, avec une humble & ferme confiance, “ & je remonte jusqu'aux » apôtres : j'ai mes lettres ; c'est mon » évêque qui m'a chargé du soin des ames » en me conférant mon bénéfice. Il a de » son côté les fiennes, & ce font d'autres » évêques qui lui ont folemnellement im» posé les mains-; ceux-ci avoient été » également sacrés par ceux qui les avoient » précédés, ceux-là par d'autres, & ainsi » en remontant, sans aucune interruption » jusqu'aux apôtres : j'ai donc reçu ma » mission de Jésus-Christ, parce que j'ai » le bonheur d’être membre de l'église » catholique. »

Faites ensuite à un ministre de Geneve la même question , de qui tenez-vous votre miffion? « Du fynode , répondra* t-il, c'est lui qui m'a confié mon admi» niftration. » Et ce fynode de qui a-t-il reçu ses pouvoirs ? Sans remonter bien

[ocr errors]

pas juf

haut, il ne tardera pas d'en être à Calvin, à Luther: & quand vous lui demanderez, ce Calvin, ce Luther, qui les avoit envoyés pour enseigner, pour prêcher, pour administrer les facremens?

que trouverat-il à vous répondre? ne sera-t-il pas obligé de convenir que ces premiers auteurs de la prétendue réforme se sont ingérés dans le ministere, de leur propre autorité, & n'ont été envoyés par personne pour l'exercer : ils ne remontent donc qu'aux apôtres, ils ne sont donc pas apoftoliques.

Et n'ayez pas recours, comme l'ont fait quelques-uns de vos ministres, à la doctrine , en disant que les sociétés protestantes sont apostoliques , parce qu'elles suivent dans leur croyance les vérités que les apôtres ont enseignées, & que l'église romaine les a altérées. Je vous prouverai dans les entretiens suivans", que ce n'est pas par la discussion des dogmes qu'il faut établir l'autorité de l'églife, & la mission de ses pasteurs, mais au contraire qu'on ne peut juger de la vérité de la doctrine que par cette autorité & par cette miffion.

LE PROTESTANT.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Vous avez renvoyé, Monsieur, ce qui concerne la sainteté de l'église , à un

autre jour; ayez la bonté de me fixer celui auquel je pourrai revenir,

LE DOCTEUR. Je serai libre les deux premiers jours de la semaine prochaine.

[ocr errors]

77

QUATRIEME ENTRETIEN.

La sainteté, l'un des quatre caracteres de

l'église de Jésus-Christ, appartient à l'église

romaine, & non aux sociétés protestantes. L'indéfectibilité, la visibilité & l'infaillibilité,

font trois autres propriétés essentielles de l'église de Jésus-Christ , qui conviennent à l'ém glise romaine, & non à la prétendue réforme.

LE PROTESTANT. Nous devons, Monsieur, parler aujourd'hui de la sainteté, l'un des caracteres de l'église de Jésus-Christ que vous attribuez à l'église romaine.

LE DOCIE V R. Oui, Monsieur , & je ne m'arrêterai point à établir que la sainteté est un des caracteres distinctifs de l'église de JésusChrift, parce que cela est prouvé par le fymbole des apôtres, & que les protestans n'en disconviennent point. Je me bornerai à vous faire voir que cette sainteté est un des attributs de l'église romaine, & non des sectes qui en font sé parées.

« ZurückWeiter »