Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][graphic][graphic]
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

nue? Je vous avoue qu'une telle doctrine me prévenoit beaucoup contre votre église.

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

rées de l'église il y a, outre les enfans, des adultes qui sont sauvés , le nombre de ces adultes n'est pas si grand que vous pourriez peut -être vous Pimaginer. Remarquez encore que ces ensans &c ces adultes appartiennent à l'église catholique, 'hors de laquelle il n’y a point de salut.

Ie dis 1°. que le nombre des adultes qui peuvent être sauvés , quoiqu’ils vivent dans des communions séparées de l'église romaine , n'est pas si grand que vous pourriez peut-être le penser.

Les docteurs de la faculté de théologie de Paris ont traité fort clairement ce point dans un ouvrage imprimé au nom de leur corps; le voici , je vais vous en lire quelques traits.

« Ceux qui sont, disent—ils, (a) dans quelque communion que ce soit séparée de l'église catholi ue , ne peuvent Venir à connoître les aits qui concernent une telle communion 8c spécialement remonter à son origine, qu'ils ne soient obligés de condamner les auteurs de la séparation, comme des novateurs qui ont abandonné la foi qu'ils tenoient auparavant , qui sans vocation , sans mission légitime, se sont

[graphic]

(a) Censure de la Faculté de théologie de Paris, con~ e

rr le livre qui a pour titre Emile ou de l'Education. ,

« ZurückWeiter »