Mémoires de Madame la duchesse d'Abrantès: ou Souvenirs historiques sur Napoléon, la révolution, le directoire, le consulat, l'empire et la restauration, Band 12

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 150 - L'astre éclatant de l'univers. Cris impuissants ! fureurs bizarres ! Tandis que ces monstres barbares Poussaient d'insolentes clameurs, Le dieu, poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs.
Seite 88 - S'aimer d'une amitié sans bornes ; De soi seul emplir sa maison; En sortir, suivant la saison, Pour faire à son prochain les cornes ; Signaler ses pas destructeurs Par les traces les plus impures ; Outrager les plus belles fleurs Par ses baisers ou ses morsures...
Seite 186 - Les puissances alliées ayant proclamé que l'empereur Napoléon était le seul obstacle au rétablissement de la paix en Europe, l'empereur Napoléon, fidèle à son serment, déclare qu'il renonce, pour lui et ses héritiers, aux trônes de France et d'Italie, et qu'il n'est aucun sacrifice personnel, même celui de la vie, qu'il ne soit prêt à faire à l'intérêt de la France.
Seite 146 - Il n'est pas un d'entre nous qui , dans le secret de son cœur , ne le déteste comme un ennemi public , pas un qui , dans ses plus intimes communications , n'ait formé le vœu de voir arriver un terme à tant d'inutiles cruautés. Ce vœu de nos cœurs et des vôtres , nous serions des déserteurs de la cause publique si nous tardions à l'exprimer.
Seite 154 - Buonnparte pour souverain. Il importe au repos des peuples, il importe à la sûreté des couronnes, à la vie comme à la famille des souverains, qu'un homme sorti des rangs inférieurs de la société ne puisse impunément s'asseoir sur le trône de son maître , prendre place parmi les souverains légitimes, les traiter...
Seite 359 - ... que vous m'avez inspirés. Vous avez toujours été au premier rang dans mon affection. Sur le trône ou dans l'exil, vous m'avez toujours montré les mêmes sentimens. Ce caractère élevé qui vous distingue spécialement vous a mérité toute mon estime.
Seite 169 - Mère commune de tous les enfuns que l'état lui confie, elle vous exprime leurs sentimens avtc les siens. Permettez donc, sire, qu'elle détourne un moment les yeux, du trône que vous remplissez de tant de gloire, vers cet auguste berceau où repose .l'héritier de votre grandeur. Toute la jeunesse française environne avec nous de ses espérances et de ses bénédictions -cet enfant royal qui doit la gouverner un jour. Nous le confondons avec VM dans le même respect et dans le même amour. Nous...
Seite 56 - ... nous référant à cet égard au contenu des ordres et instructions mentionnés ci-dessus.
Seite 57 - II du décret impérial du 6 avril 1809, et > les articles 17 et 18 de celui du 26 août 1811 ; » Déclarons que tous les Français qui se trouvent, AVEC
Seite 157 - Sans doute il n'était pas traître... mais quel mal plus grand aurait fait un traître? — Où puis-je vivre, demanda Napoléon, avec ma famille ? — Où le voudra Votre Majesté... A l'île d'Elbe, par exemple, avec six millions de revenu. —Six millions !... c'est beaucoup, puisque je ne suis plus qu'un soldat... Dans ce moment Napoléon avait avec lui à Fontainebleau les troupes de Macdonald, Mortier, Lefebvre , et celles de Marmont; ces divers corps formaient un tout de quarantecinq mille...

Bibliografische Informationen