Opinion de M. de Tracy: sur les affaires de Saint-Domingue, en septembre 1791

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 8 - Chaque colonie est autorisée à faire connaître son vœu sur la constitution, la législation et l'administration qui conviennent à sa prospérité et au bonheur de ses habitants, à la charge de se conformer aux principes généraux qui lient les colonies à la métropole, et qui assurent la conservation de leurs intérêts respectifs.
Seite 6 - ... présente une foule innombrable de députés des colonies, dont plusieurs inconnus même au pays qu'ils disent représenter. On voit en eux des amis, on les admet ; ce n'était pas là le moment de discuter. « Quelque temps après, on vérifie leurs pouvoirs ; la reconnaissance ne permet pas d'examiner s'ils sont bien en règle, si ces hommes veulent et peuvent être soumis à notre Constitution, si, par conséquent, ils doivent y participer. On les croit patriotes, tout est dit. On se borne...
Seite 6 - ... la porte du célèbre Jeu de paume, berceau de la liberté française, se présente une foule innombrable de députés des colonies dont plusieurs inconnus même au pays qu'ils disent représenter. On voit en eux des amis, on les admet ; ce n'était pas là le moment de discuter. Quelque temps après, on vérifie leurs pouvoirs ; la reconnaissance ne permet pas d'examiner s'ils sont bien en règle ; si ces hommes veulent et peuvent être soumis à notre Constitution, si, par conséquent, ils...
Seite 17 - Je ne dis pas que leur inlenfion soit d'abuser contre la métropole, du pouvoir qu'elle leur auroit laissé prendre ; mais je dis que les gens de...
Seite 23 - ... ne vous exposez pas à décréter précipitamment tout un système colonial , qui n'a pas même été agité parmi vous dans son ensemble.

Bibliografische Informationen