Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][graphic]

FA UVTES A CO R R 1 G E R.

T# ceux qui ont été dans le cas de faire imprimer leurs ouvrages conviendront que la facilité qu'on a à lire ce qui est imprimé, fait qu'on remarque en lisant son propre Ouvrage bien des négligences, & même des fautes qu'on n'avoit pas apperçûes dans le Manuscrit. La variété de mes occupations m'a sans doute fait donner plus fréquemment dans cet écueil qu'il ne me seroit arrivé si j'avois pû m'occuper entierement de la Construction pendant l'impression de cet Ouvrage. Comme mon intention est uniquement de rendre cet Ouvrage le plus utile qu'il me sera possible, je vais exposer avec toute la sincérité dont ie suis capable , nonseulement les fautes que j'ai pû découvrir, mais encore celles que m'ont fait appercevoir quelques Officiers de la Marine & quelques Constructeurs , qui après avoir lû les feuilles imprimées ont bien voulu me faire part de leurs réflexions ; ainsi ce que nous allons rapporter peut être · regardé comme une critique sévere de tout l'Ouvrage.

[ocr errors]

23 I 1 & 12 Ce qui donneroit des lignes d'eau très-caves, peu propres à diviser le fluide. Ceux qui auront calculé avec attention beaucoup de Vaisseaux, jugeront cette

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

LIG.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

"IOO

Io3

| 1o5

1o9

d'écusson , n'ayant point de courbure verticale, il

n'est pas naturel de dire qu'elles sont paralleles à la

lisse d'hourdi. I 6 Courbe d'arcasse ; ajoutez, ou d'écusson. y Varangue fort § ajoutez, qu'on nomme · quelquesfois fourcat de l'estain. , 26 De fort clous rivés; ajoutez, ou chevilles à lanu6otteS. I 6 De la seconde; lisez, de la premiere. 27 Ajoutez, quelquesfois pour ménager le bois on

n'entaille point les porques ; mais on met des taquets de remplissage qui effleurent l'épaisseur des vaigres, & § porte à faux.

2O Ajoutez, souvent la carlingue du mât d'artimon est formée d'une seule piece, elle se pose sur le premier pont, & quelquefois on l'entaille dans les baux de ce ce pont.

26 Ajoutez, la carlingue du grand cabestan est faite d'une ou de deux pieces qui sont entaillées dans deux barrots du pont, & excédent le bordage de ce pont de deux ou trois pouces ; on met sous cette carligue, ains que sous celle de l'artimon , une illoire renversée, loutenue par une étance ou épontille.

9 La premiere ; lisez, la seconde.

« ZurückWeiter »