Abbildungen der Seite
PDF

les sabords pour des canons de 24 sept pieds trois ou quatre pouces, & entre ceux pour des canons de 18 sept pieds deux ou trois pouces; mais des raisons de convenance ont quelquefois obligé de s'écarter de cette regle ; car en prenant pour exemple les Vaisseaux que j'ai désigné pour le premier & second rang, les uns & les autres ayant à leur premiere batterie un égal nombre de canons & de même calibre, il s'en suivroit que les Vaisseaux du second rang seroient aussi longs que ceux du premier, ce qui n'est pas convenable, puisque les Vaisseaux du premier rang qui portent un plus grand nombre de canons, & qui sont en tout plus pesants, doivent avoir une carène plus grande que les Vaisseaux du second rang.

De même si on jugeoit à propos de ne mettre à la premiere batterie des Vaisseaux du premier rang, que quatorze canons au lieu de quinze, on seroit obligé de mettre plus d'espace entre les canons , ou bien on manqueroit de Batterie à moins qu'on n'étendit beaucoup la largeur ou le creux, ce qui ne conviendroit pas, non-seulement parce qu'on augmenteroit la résistance du fluide , mais encore parce qu'en étendant la largeur on éleveroit la mâture, & le poids de toutes les manœuyres en deviendroit plus grand.

Concluons de ce qui vient d'être dit, que les Constructeurs font très-bien dans des cas particuliers, de s'écarter des regles qu'ils suivent communément, & qu'ils ont euxmêmes fixés sur les observations des Officiers.

Je pourrois me dispenser d'avertir que je ne parle point de quelques caprices de Constructeurs qui ne peuvent faire de regle générale.

Mais, dira-t-on , puisque les contaa ont assez .

ttf.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

pure convention qui n'importe point du tout à la bonne qualité des Vaisseaux, mais que des raisons d'œconomie exigent qu'on fixe pour établir une regle qui soit inviolablement suivie par tous les Constructeurs; car comme les uns les font plus hauts, les autres plus bas , les affuts des canons ne peuvent servir que pour le Vaisseau pour lequel ils ont | été faits , & les magasins se trouvent remplis d'affuts inutiles. On pourroit suivre les dimensions qui sont marquées , page 19. Je ne prétends pas que les hauteurs des seuillets qui y sont établies soient meilleures que d'autres , un pouce plus ou moins me paroît une chose fort indifférente; mais l'uniformité est nécessaire : Je ferai seulement remarquer que quand des roues sont un peu grandes, elles roulent mieux sur le pont, & elles fatiguent moins les affuts que celles qui sont fort petites, mais elles forcent un peu plus sur les bragues, & elles élevent le centre de gravité. Inutilement réduiroit-on les rangs & ordres des Vaisseaux à un nombre fixe, si les Constructeurs ne s'astraignoient pas à une largeur constante & uniforme pour tous les Vaisseaux de même rang; car comme la proportion de la mâture, des manœuvres & des agrès, s'établit sur la longueur du maître bau, on ne parviendroit point aux vûes d'ordre & d'œconomie ausquelles on tend , si la largeur des Vaisseaux n'étoit pas fixée invariablement ; elle le peut être sans gêner les Constructeurs, puisqu'il leur restera deux dimensions & la forme des gabaris pour se procurer les capacités qui leur sont nécessaires , & pour former les courbures tant verticales que horisontales qu'ils jugeront les · plus convenables pour donner à leurs Vaisseaux les qualités qu'ils doivent avoir. Ceci est prouvé par l'expérience, puis

« ZurückWeiter »