Abbildungen der Seite
PDF

Fig. 5.

Fig. 6.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

seule différence qu'il s'y rendroit avec plus de vitesse étant frappé par deux forces , que ne l'étant que par une seule

[ocr errors]

une ligne EG, égale à HA , & parallele à la direction de

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

mouvemens en force & en direction , en construisant le même parallelogramme de décomposition : ainsi du point R on tirera la ligne RS, parallele à HA qui exprime la force & la direction de la puissance H, & du point H on tirera HS parallele à RA, qui exprime la force & la direction de la puissance G. Alors la diagonale SA indique

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

en formant le parallelogramme sur AQ & AP, prolongement des directions GA, HA , comme sur les directions

[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

· elles ont une même direction, & le minimum quand les

[ocr errors]
[ocr errors]

obliques qui forment l'une à l'égard de l'autre un angle

[ocr errors]

égale en force a AK seul, ou à AI. Dans ce cas il n'y aura

[ocr errors]

Fig. 7,

[ocr errors]

tel que LA, MA, leur effet seroit réciproquement dimi

[ocr errors]

haut.

[ocr errors]

& sur la construction & l'usage du parallelogramme de décomposition , pourront aider à l'intelligence de ce que nous avons à dire sur l'action d'un corps qui rencontre

perpendiculairement ou obliquement une surface : nous

en allons traiter dans le paragraphe suivant.

[ocr errors][ocr errors]

1°. Lorsqu'un corps choque obliquement un plan , il ne le choque pas avec autant de force que s'il le rencontroit directement, car la direction pourroit être si oblique † ne feroit que l'effleurer, ainsi entre le choc perpen

[ocr errors]

iculaire qui est le plus grand de tous, & le choc le plus

oblique qui approche le plus de la parallele au plan , il y

[graphic]
[ocr errors][ocr errors][merged small]

a une infinité de directions plus ou moins obliques, sui-
vant lesquelles le plan sera choqué avec plus ou moins de
force.
· 2°. Si les deux puissances étoient réunies en D, il est
évident que A suivroit la direction DF, & qu'il frapperoit
la surface a b avec beaucoup de force , non-seulement à
cause que les deux puissances réunies en D agiroient de
concert, mais encore à cause de la direction perpendicu-
laire de A sur a b.
3°. Si les deux puissances égales en force agissoient
suivant les directions GA, HA, le corps A suivroit encore
la résultante EA, & il tomberoit perpendiculairement
sur a b, mais avec moins de force que dans le premier cas,
à cause de l'obliquité de la direction des puissances.
4°. Si sans changer la direction des puissances, on fai-
soit en sorte que la force de H représentée par HA, fut
double de la force du corps G représentée par RA, alors
la direction de la résultante SA changeroit, & le corps
suivant la direction ST frapperoit obliquement a b , &
son effort seroit encore moindre que dans le second cas ,
mon-seulement à cause de la diminution de la force de la
puissance G, mais encore à cause de l'obliquité du choc.
5°. Si, supposant la force des deux puissances égales &
représentées par deux rayons du même cercle, on ne chan-
geoit que leurs directions qui deviendroient par exemple
SA, DA, la résultante prenant alors la direction HP, le
corps A frapperoit obliquement a b, & quoique la vitesse
de A fut la même dans la direction HP que dans la di-
rection DF, néanmoins l'effet de A sur a b seroit moin-
dre , à cause de l'obliquité du choc, & d'autant moindre
que le choc seroit plus oblique. La raison en deviendra
sensible si on se rappelle ce qui a été dit dans le para-
graphe VII, où on voit que les lignes e f & e a qui tom-
bent obliquement sur g a, sont résultantes de deux chocs ,
l'un suivant la direction e b, qui étant parallele à a g , ne
peut produire aucun effet, & l'autre suivant une direc-
tion eg, qui étant perpendiculaire à a g, doit Produire
le plus grand esfet possible. -

« ZurückWeiter »