Voyage en terre sainte, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 238 - Guérin, en lui exprimant ma gratitude pour l'obligeance toute généreuse avec laquelle il m'a mis à môme d'aller visiter ce vénérable sanctuaire. » Nous avons vu, tout à l'heure, que Josué avait fait enterrer à Tibneh les couteaux de pierre dont s'étaient servis les prêtres après le passage du Jourdain : ces couteaux doivent être restés dans le tombeau du fils de Noun, et, très-probablement, celui-là les recueillera qui se donnera la peine de les aller chercher.
Page 232 - Au fond du vestibule s'ouvre une petite porte, par laquelle on pénètre en rampantdans une première chambre sépulcrale à banquette . présentant sur chacune de ses trois faces postérieures cinq ouvertures pareilles, qui, sauf celle qui sur la paroi du fond occupe la place du milieu, ouvrent toutes sur des fours à cercueil. Il ya donc dans cette chambre quatorze fours à cercueil et une porte très-étroite et très-basse, donnant accès dans une seconde chambre où il n'ya jamais eu qu'une...
Page 106 - Itaque surge, ascende Hierusalem et cum perveneris ad portam quae aurea pro eo quod deaurata est vocatur, ibi pro signo virum tuum pro cujus incoluminatis statu sollicita es, obvium habebis. Cum hsec igitur ita evenerint, scito quod quae annuntio sine dubio complenda erunt.
Page 233 - Devant le vestibule de cet illustre tombeau régnait une petite esplanade pavée en mosaïque. Mais les éléments de cette mosaïque sont de véritables fiches en forme de prismes rectangulaires, absolument semblables à ceux des mosaïques primitives découvertes et étudiées par mon ami Emmanuel G. Rey dans certaines localités antiques du pays des Philistins. On pense bien que j'ai rempli mes poches des échantillons de ce curieux pavage. Pour moi, ce sont de vraies reliques.
Page 286 - Saulcy, ne peut être l'effet du hasard, et il ya là évidemment la trace du procédé industriel à l'aide duquel les teinturiers sidoniens se procuraient la base de leur pourpre si renommée (1).
Page 58 - Vingt-sept stades olympiques de 185 mètres nous donnent 4,995 mètres en tout, tandis que 27 stades juifs de 140 mètres seulement ne nous donnent plus que 3,780. Si nous rapprochons ce chiffre de celui que la mesure directe nous a fournie sur le terrain (soit 3,900 mètres) , et si nous tenons compte des petites différences de détail qui existent forcément entre le tracé actuel et le tracé mesuré à la corde par l'arpenteur de Syrie, nous trouvons un accord tel que nous devons nous tenir...
Page 330 - Jérusalem. Au lieu d'être fait à la brette, il est piqué, non pas à la boucharde, mais à la pointe. Les bandes lisses sont obtenues, comme à Jérusalem, par un ciseau plat, entaillé, qui prend toute la largeur de la bande. Quelques-unes des assises inférieures présentent sur leur surface des masses réservées, grossièrement arrondies et formant saillie d'environ trente centimètres.
Page 205 - Djâat. — 40. Et toute la vallée des cadavres et des cendres, et tous les champs vers la vallée de Kedron , jusqu'à l'angle de la porte des Chevaux , à l'orient, sera consacré à Jéhovah, rien n'en sera plus ni renversé ni détruit. Il serait...
Page 84 - Item ad caput anguli, et sub pinna turris ipsius, sunt cubicula plurima ubi Salomon palatium habebat. Ibi etiam constat cubiculus, in quo sedit et sapientiam descripsit : ipse vero cubiculus uno lapide est tectus.
Page 236 - Pour ma part, je ne doute pas que ee ne soit oin qui s'est perpétué dans le nom Er-Ras, de la colline servant d'assiette aux Kherbet-Tibneh. Er-Ras veut dire le sommet, le cap, la tête, et pareille dénomination s'applique assez mal, il faut en convenir, à une élévation aussi médiocre que la colline en question. Les Arabes auront transformé en Er-Ras , mot significatif pour eux et applicable à une hauteur, le mot antique Heras, qu'ils ne comprenaient pas, et nous avons ainsi la seule explication...

Informations bibliographiques