Collection des chroniques nationales français: écrites en langue vulgaire du treizième au seizième siècle, Band 31

Cover
Jean Alexandre C. Buchon
Verdière [et] J. Carez, 1826
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 221 - CAR TEL EST NOTRE PLAISIR : et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes.
Seite 187 - Lolhier, de Brabant et de Lembourg, conte de Flandres, d'Artois, de Bourgoingne, palatin de Haynnau, de Hollande, de Zellande et de Namur, marquis du saint Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines...
Seite 372 - Et la cause pourquoi ils avoient ce nom, si étoit pour tant que toutes gens qui étoient rencontrés d'eux, tant de leur parti comme d'autre, étoient dévêtus de leurs habillements, tout au net jusques à la chemise. Et pour ce , quand iceux retournoient ainsi nus et dévêtus en leurs lieux , on leur disoit qu'ils avoient été entre les mains des écorcheurs, en les gabant de leur mal venture.
Seite 357 - Châtelet étoit l'Annonciation faite par l'ange aux pastoureaux, chantant Gloria in excelsis Deo. Et au-dessous de la porte étoit le lit de justice, la loi divine, la loi de la nature et la loi humaine; et à l'autre côté, contre la boucherie, étoient le jugement, paradis et enfer; et au milieu étoit saint Michel l'ange, quipesoit les ames.
Seite 200 - ... sergents ou autres , et au roi la commission et institution , comme dessus est dit, » Item., et aussi seront par le roi baillées et transportées à mondit seigneur le duc de Bourgogne , pour lui et ses hoirs légitimes , procréés de son corps, et les hoirs de ses hoirs, soit mâles...
Seite 16 - St.-Denis un échafaud , sur lequel étoit comme une manière de bois , où éioient trois hommes sauvages et une femme , qui ne cessèrent de combattre l'un contre l'autre , tant que le roi et les seigneurs fussent passés. Et avoit dessous ledit échafaud une fontaine jetant hypocras, et trois seraines dedans, etétoit ledit hypocras abandonné à chacun.
Seite 195 - Montereau et auprès d'icelle, de la part du roi, sera mise dedans lesdits trois jours , après qu'icelle ville sera réduite en l'obéissance du roi , es mains d'icelui , ou ceux que y voudra commettre monseigneur le cardinal de Sainte -Croix, certaine somme d'argent suffisante pour commencer à faire lesdits ouvrages et édifices, et acheter les calices , livres, ornements et autres choses à ce nécessaires et convenables. » Et d'autre part, seront lors aussi avisées, assises et délivrées...
Seite 207 - Crèvecœur, Arleux, Mortagne, avecque les appartenances et appendances quelconques, et toutes autres terres , qui peuvent appartenir à ladite couronne de France, depuis ladite rivière de Somme inclusivement, comprenant aussi au regard des villes entrant du côté d'Artois, de Flandre et de Hainaut, tant du royaume comme de l'empire ; en y comprenant aussi au regard des villes séant sur ladite rivière de Somme , du côté de France , les...
Seite 209 - ... un certain temps et années advenir; et lequel argent lesdits de Tournai paieront pleinement à mondit seigneur le duc de Bourgogne. » Item, et pource que mondit seigneur le duc de Bourgogne prétend à avoir droit en la comté de Boulogne-sur-la-mer, laquelle il tient et possède, et pour bien de paix , icelle comté de Boulogne sera et demeurera à mondit seigneur de Bourgogne , et en jouira et possédera en tous...
Seite 196 - ... de nouvel pour lui et ses hoirs procréés de son corps , et les hoirs de ses hoirs , en descendant tousjours en ligne directe...

Bibliografische Informationen