Histoire de la marine française...: Sous le consulat et l'empire

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 75 - Canaries jusqu'à l'équateur; et enfin de cinq mois dans toutes les autres parties du monde, sans aucune exception ni autre distinction plus particulière de temps et de lieu. Art. XVII. - Les ambassadeurs, ministres et autres agents des Puissances contractantes jouiront respectivement, dans les Etats desdites Puissances, des mêmes rangs, privilèges, prérogatives...
Seite 408 - ... qui lui doivent être restitués et qui sont situés dans les limites de la souveraineté britannique sur le continent des Indes, et à ne mettre dans ces établissements que le nombre de troupes nécessaires pour le maintien de la police.
Seite 76 - L'indépendance des îles de Malte, de Gozo et de Comino, ainsi que le présent arrangement, sont mis sous la protection et garantie de la France, de la Grande-Bretagne, de l'Autriche , de l'Espagne, de la Russie et de la Prusse. 7° La neutralité permanente de l'ordre et de l'île de Malte , avec ses dépendances, est proclamée.
Seite 387 - Fort heureusement, pour cette frégate, le bâtiment anglais démâta de son grand mât de hune et de son mât de perroquet de fougue dans un grain. La Clorinde mouilla, le même jour, sur la rade de Brest. Le 18 mars 1812, le capitaine de la...
Seite 178 - Ganteaume de votre départ. Enfin jamais, pour un plus grand but, une escadre n'aura couru quelques hasards, et jamais mes soldats de terre et de mer n'auront pu répandre leur sang pour un plus grand et un plus noble résultat. Pour le grand objet de favoriser une descente chez cette puissance qui , depuis six siècles, opprime la France, nous pourrions tous mourir sans regretter la vie.
Seite 136 - J'ai vu avec peine votre retour à Toulon. Je crois que votre amiral a manqué de décision. La séparation des vaisseaux n'était rien. Il faudrait renoncer à naviguer, môme dans la plus belle saison, si une opération pouvait être contrariée par la séparation de quelques bâtiments. Votre amiral a dû, dans le cas où cette séparation aurait lieu, leur donner rendez-vous, à la hauteur des Canaries, et leur remettre des ordres cachetés pour que, après être restés tant de jours dans ces...
Seite 129 - Qui retirera du sein de la mer les cadavres de trois cents victimes assassinées en pleine paix, et saura les rendre à la vie? Les Français nous appellent une nation mercantile , ils prétendent que la soif de l'or est notre unique passion. N'ont-ils pas droit d'attribuer cette violence à notre avidité pour les piastres espagnoles ? Ah...
Seite 54 - L'on m'avait assuré que les batteries étaient parfaitement en état ; j'en avais visité une qui m'avait paru telle , mais cependant , pas une bombe n'était chargée : on ne put pendant l'action lancer qu'une seule bombe vide. A l'une des batteries il manquait de la poudre ; à l'autre , la poudre était mouillée. Des troupes de milice étaient seules chargées de ce service important pour nous , et si le général Devaux ne se fût transporté à terre avec des Français, ces batteries ne nous...
Seite 134 - Monseigneur, écrivit-il au ministre de la marine, des vaisseaux équipés ainsi, faibles en matelots, encombrés de troupes, ayant des gréements vieux et de mauvaise qualité qui, au moindre vent, cassent leurs mâts...
Seite 30 - Les démonstrations deviennent superflues quand le fait parle : et le Danemark ne craint pas d'en appeler à cet égard au jugement de toutes les puissances impartiales de l'Europe. S'il était possible de supposer une idée d'agression ou des intentions hostiles contre la Grande-Bretagne, SM n'hésiterait pas à les désavouer hautement; mais cette possibilité n'existe pas. Et le gouvernement anglais lui-même , s'il pèse les circonstances avec calme et sans prévention, ne saurait avoir aucun...

Bibliografische Informationen