(435 p.)

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 120 - Le concile déclare que cette doctrine est hérétique, scandaleuse, séditieuse, et qu'elle ne peut tendre qu'à autoriser les fourberies, les mensonges, les trahisons et les parjures. Ce décret éludait la question et ne la décidait pas ; bien qu'aux yeux du concile cette proposition générale fût le résumé de la doctrine professée par Jean Petit, les partisans de celui-ci, ceux du duc de Bourgogne pouvaient le nier, et ils le nièrent. L'apologie elle-même échappait à toute condamnation...
Seite 402 - par Jésus-Christ à son Église est purement spirituelle , et » ne s'étend ni directement ni indirectement sur des choses » temporelles; 2° que la plénitude de puissance qu'a le » pape comme chef de l'Église doit être exercée conformé...
Seite 282 - Où en sommes-nous si cela est, et si le pape va condamner ce que condamne cet auteur? Jusqu'ici on n'a osé le faire ; on n'a osé donner cette atteinte au concile de Constance, ni aux papes qui l'ont approuvé. Que répondrons-nous aux hérétiques, quand ils nous...
Seite 330 - L'administration civile des biens temporels par les prêtres ou les religieux, à titre de propriété indépendante et sans la possession réelle. La plupart des hommes influents en Bohême adoptèrent ces quatre articles, et, dans la suite, l'archevêque Conrad se joignit à eux et se déclara Calixtin. Les Thaborites furent ainsi nommés parce qu'ils composaient la majeure partie de l'armée qui fonda la ville de Thabor et restèrent seuls maîtres de cette place jusqu'à la fin des troubles religieux....
Seite 86 - Ma dernière volonté est que je refuse d'avouer » pour erronés les articles qui ont été véritable» ment extraits de mes œuvres, et que je refuse » d'abjurer ceux qui m'ont été attribués par de » faux témoins Je déteste et condamne toute » interprétation fausse qui se trouverait, contre » ma volonté dans les premiers, me soumet...
Seite 120 - II est permis et même méritoire à tout vassal et sujet de tuer un tyran par embûche ou autrement, nonobstant toute promesse et convention jurée avec lui, et sans attendre la sentence et l'ordre d'aucun juge. Le concile...
Seite 424 - Ires-haute seigneurie, et non pas seulement licite, mais honorable et méritoire, mêmement quand il est de si grande puissance que justice ne peut bonnement être faite par le souverain. 2. Les lois naturelle, morale et divine, autorisent un chacun d'occire ou faire occire ledit tyran.
Seite 428 - De son côté, le roi avait bien voulu, dès le commencement du nouveau pontificat, suspendre les ordres qu'il avait donnés en 1682 dans toutes les écoles du royaume de n'enseigner et de ne soutenir sur la puissance spirituelle et temporelle des Papes que la doctrine contenue dans les quatre propositions établies dans l'assemblée du clergé, Sa Majesté laissant à cet égard une entière liberté, de même que sur plusieurs autres questions qui ne touchent point à la foi, et. que l'on abandonne...
Seite 191 - Hus avait souffert, il tomba à genoux près de l'image de son maître, sculptée dans le poteau où il allait lui-même être attaché : là il pria Dieu. Les bourreaux le relevèrent comme il priait encore; ils l'attachèrent au poteau avec des cordes et des chaînes, et ils amoncelèrent du bois et de la paille autour de lui. Jérôme...
Seite 77 - II n'avait alors d'autre pensée que de se préparer à la mort, en adoucissant pour les siens l'amertume d'une séparation cruelle, et par l'espoir en Dieu. Dans une lettre qu'il écrivit en Bohême à ses fidèles disciples : « Je vous conjure, dit-il, » d'obéir à Dieu, de glorifier sa parole, et de vous »élever vous-mêmes en l'écoutant Si quel...

Bibliografische Informationen