Siècles de Louis XIV: et de Louis XV, Band 5

Cover
Pierre Didot, et Firmin Didot, 1817
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 185 - CATALOGUE De la plupart des écrivains français qui ont paru dans le siècle de Louis XIV , pour servir à l'histoire littéraire de ce temps.
Seite 156 - L'imbécile Ibrahim, sans craindre sa naissance, Traîne, exempt de péril, une éternelle enfance. Indigne également de vivre et de mourir, On l'abandonne aux mains qui daignent le nour[rir".
Seite 83 - L'archevêque de Paris est la cause de tout le trouble par les sacrements qu'il a fait refuser. Après le crime cruel que je viens de commettre contre votre personne sacrée, l'aveu sincère que je prends la liberté de vous faire me fait espérer la clémence des bontés de Votre Majesté.
Seite 291 - Sans doute qu'à ces mots, des bords de la Tamise, Quelque abstrait raisonneur qui ne se plaint de rien, Dans son flegme anglican répondra : Tout est bien.
Seite 82 - Vous que vos sujets vous ont donné leur démission, l'affaire ne provenant que de leur part. Et si Vous n'avez pas la bonté pour votre Peuple, d'ordonner qu'on leur donne les...
Seite 82 - SIRE, Je suis bien fâché d'avoir eu le malheur de vous approcher ; mais, si vous ne prenez pas le parti de votre peuple, avant qu'il soit quelques années d'ici , vous et monsieur le dauphin , et quelques autres périront : il serait fâcheux qu'un aussi bon prince , par la trop grande bonté qu'il a pour les ecclésiastiques , dont il accorde toute sa confiance , ne soit pas sûr de sa vie ; et si vous n-'avez pas la bonté d'y remédier sous peu de temps , il arrivera...
Seite 192 - J'adore en périssant la raison qui t'aigrit : Mais dessus quel endroit tombera ton tonnerre Qui ne soit tout couvert du sang de Jésus-Christ?
Seite 273 - On en retrouve quelques-uns dans des lettres, peu dignes d'être connues, qu'on a imprimées ; et la plupart de ces vers sont du style de ces couplets pour lesquels le parlement l'avait condamné, témoin ceux-ci contre l'illustre musicien Rameau : Distillateurs d'accords baroques, Dont tant d'idiots sont férus, Chez les Thraces et les Iroques Portez vos opéras bourrus, etc. On en retrouve du même goût dans le recueil intitulé Portefeuille de Rousseau1, contre l'abbé d'Olivet, qui avait formé...
Seite 226 - Descartes, ce mortel dont on eût fait un dieu Chez les païens, et qui tient le milieu Entre l'homme et l'esprit ; comme entre l'huître et l'homme Le tient tel de nos gens, franche bête de somme...
Seite 264 - Le principal mérite de L'Esprit des Lois est l'amour des lois qui règne dans cet ouvrage ; et cet amour des lois est fondé sur l'amour du genre humain.

Bibliografische Informationen