Abbildungen der Seite
PDF
[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic]

L' A C A D É M I E

A E

M A R I N E, Etablie par Réglement du 3o Juillet 1752.

[graphic]
[graphic]
[graphic]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]

Lx place que j'occupe dans la Marine m'ayant obligé de travailler sur la Construction des Vaisseaux, je me déterminai (pour conserver les connoissances que j'acquérois, & pour mettre de l'ordre dans mesidées) à faire des cayers qui ne devoient servir qu'à ma propre instruction. • Quelque temps après je fus engagé à remanier ces cayers, & à leur donner une meilleure forme, pour les rendre utiles à quelques jeunes gens qui, n'ayant aucune connoissance de marine, désiroient apprendre la construction. Ce recueil, qui n'étoit point destiné pour l'impression, tomba entre les mains de quelques Officiers, & même de quelques Constructeurs, qui jugerent qu'il seroit utile de le faire imprimer, pour épargner bien de la peine aux éleves constructeurs, & à Messieurs les Gardes de la Marine qui trouveroient dans cet ouvrage plusieurs mémoires qui n'ont jamais été rassemblés ni rangés dans un ordre méthodique, & des remarques sur la Physique & la Métaphysique de la construction, propres à déve

per les idées des jeunes gens qui voudroient se livrer à l'étude de cette science. - , · Pour me rapprocher autant qu'il me seroit possible de l'usage des constructeurs, j'ai suivi presque toujours leur façon de calculer : par exemple, au lieu de dire qu'une telle piece doit avoir de longueur la douzieme ou la cent

[graphic]
[graphic]

quaranté-quatrième partie d'une autre, j'ai dit que, ponr : avoir la longueur de telle piece, il faut prendre un pouce , par pied, ou une ligne par pied de telle autre. J'ai aussi , évité, autant que je l'ai pu, d'avoir recours aux principes . de mathématique, non seulemênt dans la vue d'être plus utile à ceux qui n'ont que des connoissances superficielles de cette science, mais encore & principalement parce que Messieurs Bouguer & Euler ont traité la partie théorique de l'Architecture Navale d'une façon si élégante & si complette, qu'on est dispensé pour long-temps de travail, ler sur le plan qu'ils ont choisi Les ouvrages de ces Mess sieurs seront utiles aux habiles constructeurs, & le mien est consacré à l'instruction des jeunes gens : un ouvrage de ce genre leur étoit nécessaire, & manquoit entiérement. Le Traité que je donne au public est donc pures ment pratique, & même élémentaire : mais j'espere qu'il sera utile pour faciliter l'intelligence des sublimes spéculations qui se trouvent dans les ouvrages que je viens de citer, & pour mettre en état de faire une application précise des regles que ces grands Géometres ont établies. - Je ne m'occuperai donc point à chercher s'il est possible de donner aux vaisseaux une forme différente de celle qu'ils ont, une forme au moyen de laquelle ils seroient plus propres à satisfaire au service qu'on exige d'eux. J'adopte en gros la forme reçue; & tout ce que je me propose, c'est de rirer de cette forme, que je suppose être approchante de la plus parfaite, le meilleur parti qu'il sera possible : je ne m'éleve point jusqu'à indiquer des routes nouvelles pour faire des bâtimens de mer meilleurs que ceux qui ont été en usage ;je desire seulement mettre ceux qui étudieront la construction dans mon Traité, en état de

« ZurückWeiter »