Annales de philosophie chrétienne, Bände 5-6

Cover
Bloud & cie, 1832
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 235 - De cette source infecte de l'indifférentisme découle cette maxime absurde et erronée, ou plutôt ce délire, qu'il faut assurer et garantir à qui que ce soit , la liberté de conscience. On prépare la voie à cette pernicieuse erreur par la liberté d'opinions pleine et sans bornes qui se répand au loin pour le malheur de la société religieuse et civile, quelques-uns répétant avec une extrême impudence qu'il en résulte quelque avantage pour la religion.
Seite 83 - Chose admirable! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie , fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Seite 236 - Il en est cependant , ô douleur ! qui se laissent entraîner à ce point d'impudence, qu'ils soutiennent opiniâtrement que le déluge d'erreurs qui sort de là est assez bien compensé par un livre qui, au milieu de ce déchaînement de perversité , paraîtrait pour défendre la religion et la vérité. Or, c'est certainement une chose illicite et contraire à toutes les notions de l'équité, de faire de dessein prémédité un mal certain et plus grand , parce qu'il ya espérance qu'il en résultera...
Seite 238 - ... où l'on fait cause commune avec des gens de toute religion, et même des fausses, et où, en feignant le respect pour la religion, mais vraiment par la soif de la nouveauté , et pour exciter partout des séditions, on préconise toute espèce de liberté , on excite des troubles contre le bien de l'Église et de l'État, on détruit l'autorité la plus respectable.
Seite 15 - Pourquoi la lumière at-elle été donnée à un misérable, et la vie à ceux qui sont dans l'amertume du cœur?
Seite 236 - ... sciences utiles soit dirigé dans un but contraire, et porte préjudice au salut des fidèles. Ce fut aussi l'objet des soins des Pères du concile de Trente, qui...
Seite 433 - Les nuées amoncelées formaient autour de lui un pavillon de ténèbres : l'éclat de son visage les a dissipées , et une pluie de feu est tombée de leur sein. Le Seigneur a tonné du haut des cieux. Le Très-Haut a fait entendre sa voix , sa voix a éclaté comme un orage brûlant. Il a lancé ses flèches et dissipé mes ennemis ; il a redoublé ses foudres qui les ont renversés. Alors les eaux ont été...
Seite 231 - ... du renversement de toute puissance légitime. Cet amas de calamités vient surtout de la conspiration de ces sociétés dans lesquelles tout ce qu'il ya eu , dans les hérésies et dans les sectes les plus criminelles, de sacrilége, de honteux et de blasphématoire, s'est écoulé, comme dans un cloaque, avec le mélange de toutes les souillures.
Seite 263 - So« leil" leur dit : prenez vos faucilles, moissonnez vos grains , « emportez-les dans vos demeures , jouissez-en et les présentez « aux dieux en offrande pure. » Ailleurs enfin on les voit se baigner , nager , sauter et folâtrer dans un grand bassin que remplit l'eau céleste et primordiale , le tout sous l'inspection du dieu Nil-Céleste.
Seite 235 - Là se rapporte cette liberté funeste , et dont on ne peut avoir assez d'horreur, la liberté de la librairie pour publier quelque écrit que ce soit , liberté que quelques-uns osent solliciter et étendre avec tant de bruit et d'ardeur.

Bibliografische Informationen