Œuvres complètes. Éd. augmentée et rédigé par m. de Septchênes, Band 13

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 285 - Tso-elùetde quelque, autresancimisécrivainschinois, ils donnassent un grand crédit à leur opinion. J'en parle avec connoissance , et j'ai en main les preuves de ce que j'avance, mais je crois devoir laisser aux défenseurs de ce système le soin de publier euxmêmes des opinions que l'on me soupçonneroit peut-être de n'avoir pas exposées avec assez d'équité.
Seite 237 - Bonzes, adorateurs de ou Fo , introduisirent encore un plus grand nombre de nouveaux caractères ; et dans le Cong-cane-cheou-kine, ouvrage publié en 910 de JC , avec l'approbation de Tchi-couang, supérieur général des Bonzes ou Ho-chang, on assure que l'écriture chinoise est redevable à leur secte de vingt-six mille quatre cent trente caractères , et ce nombre s'est encore bien augmenté depuis ce tems-là.
Seite 100 - ... périodes , ou de celles qui ont immédiatement précédé la nôtre. Elles en parlent , comme la mythologie grecque parle des trois premiers âges du monde. La peinture qu'elles en font et les noms qu'elles leur donnent, rappellent le siècle d'or, le siècle d'argent et le siècle d'airain des poètes : nous vivons dans le quatrième ; c'est le siècle de fer , où les maux prédominent sur les biens.
Seite 199 - JG et jusqu'au règne de Li-vang , dixième empereur des Tchéou. Pour les tems antérieurs , il se contenta de donner la suite des empereurs telle qu'il la trouva dans le Chi-pene , c'est un livre dont l'auteur ni le tems n'étoient point connus , mais qui contenoit une liste des règnes, à laquelle on ne voit pas que l'on ait rien trouvé à changer depuis.
Seite 284 - Confucius soit , non l'histoire du royaume deLou , mais celle des patriarches d'avant le déluge , ou même les restes d'un ancien livre prophétique d'Enoch, défiguré par Confucius, déclament beaucoup contre le commentaire de Tsochi ; mais je doute fort que s'ils vouloient nous développer leur système , et nous instruire des motifs qui les portent à reletter l'autorité de Tso-elùetde quelque, autresancimisécrivainschinois, ils donnassent un grand crédit à leur opinion.
Seite 126 - Son habileté et sa fermeté étoient égales , et et il -vint à bout d'exécuter son projet de la suppression de tous les anciens livres ; c'est un fait dont nous avons maintenant quelque peine à concevoir la possibilité , mais qu'il n'est pas permis de révoquer en doute , car il est attesté par tous les écrivains chinois, et par ceuxlà même qui viyoient un siècle après l'incendie de ces livres.
Seite 67 - ... avant JC qui précéda l'équinoxe vrai de cinq jours. Les ambassadeurs athéniens arrivèrent à Éphèse vers la fin de l'hiver de la septième année , et avant le commencement de la huitième , c'est-àdire dans les premiers jours de mars au plus tard. On...
Seite 194 - Tsouï instruit de cette démarche , cassa le tribunal , et fit mettre à mort presque tous ceux dontiléioit composé. Aussitôt, dit le Tso-tchouene , on vit paroître de toutes parts dans le royaume de Tsi, des écrits qui se trouvoient affichés dans les lieux publics , et où la conduite du général étoit dépeinte avec les couleurs les plus noires ; ainsi il jugea qu'il y...
Seite 196 - ... truire l'avenir de mes fautes , si j'en » commettois ? il ne seroit pas le maître » de les lui cacher, reprit un des membres » du tribunal , ce seroit avec douleur que » nous les écririons, mais tel est le devoir » de notre emploi , il nous oblige même n d'instruire la postérité de la conversar >) lion que vous avez aujourd'hui avec
Seite 92 - Comme i's ne voyageoient ni ,î.uis les mêmes tems, ni dans les mêmes contrées , ils nous donnent les traditions particulières du peuple qu'ils ont connu , pour le fyftême général de toute la nation. 3 '. L'ignorance de la langue, les a mis fouvent dans le cas de défigurer hien des noms, & d'en al;érer l'orthographe & le fens.

Bibliografische Informationen