Histoire universelle de l'église catholique, Volume 2

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 239 - Après cela je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle ; car le premier ciel et la première terre avaient disparu ; et la mer n'était plus.
Page 212 - LE Seigneur a dit à mon Seigneur : Asseyez-vous à ma droite, Jusqu'à ce que je réduise vos ennemis à vous servir de marchepied.
Page 358 - Le loup habitera avec l'agneau ; le léopard se couchera auprès du chevreau ; le veau, le lion et la brebis demeureront ensemble, et un petit enfant les conduira. La génisse et l ours iront aux mêmes pâturages ; ensemble reposeront leurs petits ; le lion mangera la paille comme le bœuf.
Page 400 - Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres...
Page 392 - J'ai vu mes tristes journées Décliner vers leur penchant ; Au midi de mes années Je touchais à mon couchant : La mort , déployant ses ailes , Couvrait d'ombres éternelles La clarté dont je jouis ; Et , dans cette nuit funeste , Je cherchais en vain le reste De mes jours évanouis. Grand Dieu, votre main réclame Les dons que j'en ai reçus ; Elle vient couper la trame Des jours qu'elle m'a tissus...
Page 310 - Il descendit et se lava sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l'homme de Dieu, et sa chair devint comme la chair d'un petit enfant , et il fut guéri.
Page 340 - Maintenant donc, vous, habitants de Jérusalem, et vous, hommes de Juda, soyez juges entre moi et ma vigne. Qu'y avait-il à faire encore à ma vigne , que je ne lui aie point fait?
Page 393 - C'est pour sauver la mémoire De vos immortels secours, C'est pour vous , pour votre gloire , Que vous prolongez nos jours. Non, non, vos bontés sacrées Ne seront point célébrées Dans l'horreur des monuments : La mort, aveugle et muette , Ne sera point l'interprète De vos saints commandements. Mais ceux qui de sa menace , Comme moi , sont rachetés , Annonceront à leur race Vos célestes vérités. J'irai , Seigneur, dans vos temples Réchauffer par mes exemples Les mortels les plus glacés...
Page 393 - M'ensevelir pour toujours ! Je redisais à l'aurore : Le jour que tu fais éclore Est le dernier de mes jours ! Mon âme est dans les ténèbres, Mes sens sont glacés d'effroi : Écoutez mes cris funèbres , Dieu juste, répondez-moi.
Page 412 - Car le cœur de ce peuple s'est appesanti, et leurs oreilles sont devenues sourdes, et ils ont fermé leurs yeux ; de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n'entendent, que leur cœur ne comprenne, et que, s'étant convertis, je ne les guérisse.

Informations bibliographiques