Théorie du beau dans la nature et les arts

Cover
L. Colin, 1807 - 465 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 285 - C'est une belle nature, mais bien sauvage; nulle régularité, nulle bienséance, nul art, de la bassesse avec de la grandeur, de la bouffonnerie avec du terrible ; c'est le chaos de la tragédie, dans lequel il ya cent traits de lumière.
Seite 405 - Autant qu'un homme assis au rivage des mers Voit d'un roc élevé, d'espace dans les airs, Autant des immortels les coursiers intrépides En franchissent d'un saut...
Seite 423 - ... lesquels vous avez établi ces règles, qu'il est le maître d'enfreindre quand il lui plaît ! On trouvera, dans mes idées, tant de paradoxes qu'on voudra, mais je persisterai à croire que, pour une occasion où il est à propos de cacher au spectateur un incident important avant qu'il ait lieu, il y en a plusieurs où l'intérêt demande le contraire. Le...
Seite 175 - Enfin Malherbe vint, et, le premier en France, Fit sentir dans les vers une juste cadence, D'un mot mis en sa place enseigna le pouvoir, Et réduisit la muse aux règles du devoir.
Seite 43 - La beauté, selon lui, n'existe point par elle-même dans les objets que nous trouvons beaux ; elle n'est qu'une relation qu'ils ont avec nous , comme le froid et la couleur, qui n'ont d'existence que dans le sentiment que nous en avons.
Seite 263 - Couler à gros bouillons de son généreux flanc; Ce sang qui tant de fois garantit vos murailles, Ce sang qui tant de fois vous gagna des batailles, Ce sang qui tout sorti fume encor de courroux De se voir répandu pour d'autres que pour vous, Qu'au milieu des hasards n'osait verser la guerre, Rodrigue en votre cour vient d'en couvrir la terre.
Seite 292 - ... erroneously playing on the robes of the ecclesiastic, made him so expeditious in his repetition, that with wonderful alacrity he had ended almost in an instant, and conveyed himself into a place of safety in a hackney-coach, where he waited the compulsion with a temper of mind described in these verses: Suave mari magno, turbantibus aequora ventis, E terra alterius magnum spectare laborem.
Seite 449 - Mélanges historiques, anecdotiqu.es et critiques sur la fin du Règne de Louis XIV et le commencement de. celui de. Louis XV; par madame la princesse Elisabeth-Charlotte de Bavière , seconde femme de Monsieur , frère de 3Jouis-le-Grand : précédés d'une Notice sur la vie de cette illustre princesse. Un vol. iu-o".
Seite 381 - M. d'Alembert, et les chagrins qu'il lui a causés l'ont dégoûté longtemps des hommes, de la vie et de l'étude même. Après avoir consumé ses premières années dans la méditation et le travail, il a vu, comme le sage, le néant des connaissances humaines; il a senti qu'elles ne pouvaient occuper son cœur et s'est écrié avec l'Aminte du Tasse: «J'ai perdu tout le temps que j'ai passé sans aimer.
Seite 258 - Ipse situs, putrique facit iam robore pallor attonitos : non vulgatis sacrata figuris numina sic metuunt : tantum terroribus addit, quos timeant non nosse deos.

Bibliografische Informationen