Œuvres, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 391 - Hélas! si de mon sort j'avois ici le choix, Bornant à vous aimer le bonheur de ma vie , Je tiendrais de vos mains un sceptre , une patrie. Les dieux m'ont envié le seul de leurs bienfaits Qui pouvoit réparer tous les maux qu'ils m'ont faits...
Seite 421 - Et voilà ce héros dont le ciel est le guide , Ce guerrier magnanime , et ce mortel pieux Qui sauva de la flamme et son père et ses dieux !... Le parjure abusait de ma faiblesse extrême ; lit la gloire n'est point à trahir ce qu'on aime.
Seite 393 - T'ai-je arraché moi-même au sein de ta patrie? Te fais-je abandonner un empire assuré, Toi qui, dans l'univers, proscrit, désespéré, Environné par-tout d'ennemis et d'obstacles, Serois encor sans moi le jouet des oracles? Les immortels, jaloux du soin de ta grandeur, Menacent tes refus de leur courroux vengeur?...
Seite 358 - J'obéis à ma reine et vais parler pour eux. Ils pensoient que le nœud d'une auguste alliance Pouvoit seul affermir votre foible puissance, Vous assurer un trône élevé par vos mains. Voyez dans quels climats vous fixent les destins. Contre les noirs projets de votre injuste frère Pensez-vous que les flots vous servent de barrière ? Les pavillons de Tyr sont les rois de la mer. Ici les Africains, peuple...
Seite 355 - Ce discours téméraire a de quoi me surprendre: Vous abusez du rang qui me force à l'entendre ; Ministre audacieux, sachez que votre roi Sans doute est mon égal, mais ne peut rien sur moi. Par d'étranges hauteurs ce monarque s'explique : Prétend-il disposer des trônes de l'Afrique? Eh ! quel droit plus qu'un autre at-il de commander? Les empires sont dus à qui sait les fonder. Cependant quelle haine ou quelle méfiance Armeroit contre moi votre injuste vengeance?
Seite 415 - ÉLISE. Le ciel sur vos amours jette un regard sévère , Et les cris de Sichée ont armé sa colère. Je frémis du récit que je viens d'écouter ! Sur vous l'orage gronde; il le faut écarter... Du temple d'Hespérus consultons la prêtresse...
Seite 381 - J'aime la Reine , un autre me l'enlève ! Ah ! s'il faut malgré moi que leur hymen s'achève , Je ne souffrirai pas qu'heureux impunément Ils insultent ensemble à mon égarement.
Seite 394 - Je devrois te haïr , ingrat ! et je t'adore. Oui, tu peux sans amour t'éloigner de ces bords; Mais ne crois pas du moins me quitter sans remords : Ton cœur fût-il encor mille fois plus barbare , Tu donneras des pleurs au jour qui nous sépare ; Et, du haut de ces murs, témoins de mon trépas, Les feux de mon bûcher vont éclairer tes pas.
Seite 422 - Laomédon connoître l'héritier... Cruel ! tu t'applaudis de ce triomphe insigne... De tes lâches aïeux , va , tu n'es que trop digne. Mais tu me fuis en vain , mon ombre te suivra. Tremble, ingrat! je mourrai; mais ma haine vivra. Tu vas fonder le trône où le destin t'appelle; ' Et moi je te déclare une gnerre immortelle.
Seite 398 - Je ne puis vous cacher ma joie et ma surprise. Ministre vertueux , pardonnez la franchise Dun soldat qui jugeoit de vous par vos pareils. Favori de la reine , ame de ses conseils , Et par elle sans doute instruit de sa tendresse, J'ai cru que vous serviez ou flattiez sa foiblesse.

Bibliografische Informationen