Tablettes du clergé et des amis de la religion

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 336 - France qu'à la prière et du consentement du roi. Le légat étant arrivé , promet avec serment et par écrit de n'user de ses facultés ' qu'autant qu'il plaira au roi , et conformément aux usages de l'Église gallicane.
Seite 293 - ... des peuples a élevés; la justice, une usurpation sur la liberté des hommes; la loi des mariages, un vain scrupule ; la pudeur, un préjugé ; l'honneur et la probité, des chimères ; les incestes , les parricides, les perfidies noires, des jeux de la nature, et des noms que la politique...
Seite 248 - Selon les principes catholiques , j'ai re• gardé le jugement de mes supérieurs comme »un écho de la volonté suprême. Je ne me »Suis point arrêté aux passions, aux préjugés , • aux disputes qui précédèrent ma condammation.
Seite 338 - ... par le clergé" de France dans l'assemblée de 1682. Quoique le nom de l'auteur ne s'y trouve pas, tout le monde sait bien qu'il a été composé par BOSSUET, évéque de Meaux.
Seite 292 - ... ne sont donc plus que des erreurs populaires, puisque nous ne devons rien à des hommes qui ne nous sont rien, auxquels aucun nœud commun de culte et d'espérance ne nous lie, qui vont demain retomber dans le néant, et qui ne sont déjà plus.
Seite 167 - Clément V , Jean XXII, Benoît XII, Clément VI, Innocent VI, Urbain V et Grégoire XI , qui institua à Avignon , dans l'église des Cordeliers, la fête de la Présentation de Notre-Dame.
Seite 239 - Celui-là seul tient tout en sa main , qui sait le nom de ce qui est et de ce qui n'est pas encore ; qui préside à tous les temps, et prévient tous les conseils.
Seite 413 - Nous voulons,NTCF, autant qu'il est en nous, y établir la discipline ecclésiastique et le droit commun, tels qu'on les observoit dans l'Eglise avant les troubles et les funestes envahissemens de la révolution. Cette terrible catastrophe nous a ôté, il est vrai, les biens, les titres, les prérogatives temporelles que le clergé possédoit depuis tant de siècles, mais elle n'a pu enlever à l'Eglise le droit de se gouverner...
Seite 293 - ... les soins du nom et de la postérité sont donc frivoles; l'honneur qu'on rend à la mémoire des hommes illustres, une erreur puérile, puisqu'il est ridicule d'honorer ce qui n'est plus; la religion des tombeaux, une illusion vulgaire; les cendres de nos pères et de nos amis, une vile poussière qu'il faut jeter au vent, et qui n'appartient à personne...
Seite 110 - Dans cette ferme confiance, nous reconnaissons solennellement le pontife qui sera choisi par vous; et. lorsque celui par qui régnent les rois nous aura rétabli sur le trône de nos ancêtres , nous ferons respecter son autorité légitime dans toute l'étendue de notre royaume, et nous justifierons notre titre de roi trèschrétien et de fils aine de l'Église. Sur ce, nos très-cher...

Bibliografische Informationen