Mémoires sur Napoléon, le Directoire, le Consulat, l'Empire et la Restauration, Band 9

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 207 - Duroc, lui dit l'Empereur, il est une autre « vie ; c'est là que vous irez m'attendre et que « nous nous retrouverons un jour. — Oui, Sire; « mais ce sera dans trente ans , lorsque vous aurez « triomphé de vos ennemis , et réalisé toutes les « espérances de notre patrie. J'ai vécu en honnête « homme , je ne me reproche rien. Je laisse une « fille , Votre Majesté lui servira de père.
Seite 252 - Les puissances alliées ne poseront pas les armes sans avoir atteint ce grand et bienfaisant résultat, ce noble objet de leurs efforts; elles ne poseront pas les armes avant que l'état politique de l'Europe ne soit de nouveau raffermi, avant que des principes immuables n'aient repris leurs droits sur de vaines prétentions, avant que la sainteté des...
Seite 251 - Les puissances confirment à l'empire français une étendue de territoire que n'a jamais connue la France sous ses rois, parce qu'une nation valeureuse ne déchoit pas pour avoir à son tour éprouvé des revers dans une lutte opiniâtre et sanglante , où elle a combattu avec son audace accoutumée.
Seite 346 - ... bases de paix proposées par elles, mais qu'il est essentiellement opposé à leur esprit, et qu'ainsi il ne remplit aucune des conditions qu'elles ont mises à la prolongation des négociations de...
Seite 216 - ... pour donner le signal, ordonna à un caporal et à quatre sapeurs de faire sauter le pont aussitôt que l'ennemi se présenterait. Le caporal, homme sans intelligence et comprenant mal sa mission, entendant les premiers coups de fusil tirés des remparts de la ville, mit le feu aux fougasses et fit sauter le pont : une partie de l'armée était encore de l'autre côté, avec un parc de quatre-vingts bouches à feu et de quelques centaines de voitures.
Seite 315 - lieu, souvenez-vous que ce ne pourra être l'affaire que de " quelques jours, et que j'arriverai bientôt à votre secours. " Je vous recommande d'être unis entre vous, et de résister à " toutes les insinuations qui tendraient à vous diviser. On " ne manquera pas de chercher à ébranler votre fidélité à vos " devoirs, mais je compte sur vous pour repousser toutes ces
Seite 216 - Montfort de cette opération. Ce colonel, au lieu de rester sur les lieux pour la diriger et pour donner le signal, ordonna à un caporal et à quatre sapeurs de faire sauter le pont aussitôt que l'ennemi se présenterait. Le caporal, homme sans intelligence et comprenant mal sa mission, entendant les premiers coups de fusil...
Seite 216 - Une partie de l'armée était encore de l'autre côté « avec un parc de quatre-vingts bouches à feu et « de quelques centaines de voitures. « La tête de cette partie de l'armée qui arrivait « au pont , le voyant sauter , crut qu'il était au « pouvoir de l'ennemi. Un cri d'épouvante se « propagea de rang -en rang. L'ennemi est sur nos «.'derrières et les ponts sont coupés.
Seite 251 - Une attitude renforcée par l'accession de tous les souverains et princes de l'Allemagne n'a pas eu d'influence sur les conditions de la paix. Ces conditions sont fondées sur l'indépendance de l'empire français, comme sur l'indépendance des autres états de l'Europe.
Seite 250 - ... les guident dans la présente guerre, les principes qui font la base de leur conduite, leurs vœux et leurs déterminations. « Les puissances alliées ne font point la guerre à la France, mais à cette prépondérance hautement annoncée, à cette prépondérance que, pour le malheur de l'Europe et de la France, l'empereur Napoléon a trop longtemps exercée hors des limites de son empire.

Bibliografische Informationen