Œuvres de Jean Racine: avec les variantes et les imitations des auteurs grecs et latins, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 190 - Tout ce traité de Denys d'Halicarnasse , dont je viens de vous parler, et que je relus hier tout entier avec un grand plaisir , me fit souvenir de l'extrême impertinence de M. Perrault, qui avance que le tour des paroles ne fait rien pour l'éloquence , et qu'on ne doit regarder qu'au sens; et c'est pourquoi il prétend qu'on peut mieux juger d'un auteur par son traducteur, quelque mauvais qu'il soit, que par la lecture de l'auteur même.
Seite 171 - J'y ai hasardé des choses fort neuves , jusqu'à parler de la plume blanche que le roi a sur son chapeau. Mais, à mon avis, pour trouver des expressions nouvelles en vers, il faut parler de choses qui n'aient point été dites en vers. Vous en jugerez, sauf à tout changer, si cela vous déplaît. L'ode sera de dix-huit stances « ; cela fait cent quatre-vingts vers.
Seite 32 - Cependant c'est une belle chose de voir le compère Cardeur et le menuisier Gaillard avec la robe rouge, comme un président, donner des arrêts et aller les premiers à l'offrande. Vous ne voyez pas cela à Paris.
Seite 200 - Oui, dites-vous. Allez, vous l'aimez, croyez-moi. Qui fait exactement ce que ma loi commande A pour moi, dit ce Dieu, l'amour que je demande. Faites-le donc et, sûr qu'il nous veut sauver tous, Ne vous alarmez point pour quelques vains dégoûts, Qu'en sa ferveur souvent la plus sainte âme éprouve.
Seite 26 - Les campagnes qui l'environnent sont toutes couvertes d'oliviers qui portent les plus belles olives du monde , mais bien trompeuses pourtant; car j'y ai été attrapé moi-même. Je voulus en cueillir quelques-unes au premier olivier que je rencontrai , et je les mis dans ma bouche avec le plus grand appétit qu'on puisse avoir; mais Dieu me préserve de sentir jamais une amertume pareille à celle que je sentis ! j'en...
Seite 135 - Il a trouvé des hauteurs en deçà et au delà de la Meuse , où il a placé ses batteries. Il a conduit sa principale tranchée dans un terrain assez resserré , entre des hauteurs et une espèce d'étang d'un côté , et la Meuse de l'autre. En trois jours il a poussé son travail jusqu'à un petit ruisseau qui coule au pied de la contrescarpe , et s'est rendu maître d'une petite contre-garde revêtue qui...
Seite 85 - Tellier qui a rempli la charge ; par la même raison que c'est la ville qui entoure les fossés et non pas les fossés qui entourent la ville?* C'est à vous à m'expliquer cette énigme. Faites bien, je vous prie, mes baise-mains au père Bouhours et à tous nos autres amis, quand vous les rencontrerez ; mais surtout témoignez bien ,à M.
Seite 203 - ... la gazette de Hollande : car, outre que nous les avons comme vous, vous y pourriez apprendre certains termes qui ne valent rien , comme celui de recruter , dont vous vous servez , au lieu de quoi il faut dire , faire des recrues.
Seite 130 - ... si las, si ébloui de voir briller des épées et des mousquets, si étourdi d'entendre des. tambours, des trompettes et des timbales , qu'en vérité, je me laissois conduire par mon cheval, sans plus avoir d'attention à rien...
Seite 248 - ... pour elle de mourir comédienne. Il faut espérer que, quand elle verra la mort de plus près, elle changera de langage, comme font d'ordinaire la plupart de ces gens qui font les fiers quand ils se portent bien.

Bibliografische Informationen