Annals of the French Revolution, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 122 - ... au milieu de vous , lorsqu'une Constitution qu'il aura acceptée librement , fera que notre sainte religion sera respectée, que le gouvernement sera établi sur un pied stable , et que , par son action , les biens et l'état de chacun ne seront plus troublés , que les lois ne seront plus enfreintes impunément , et qu'enfin la liberté sera posée sur des bases fermes et inébranlables. A Paris , le 2o juin 1791. Signé Louis.
Seite 98 - ... nullité dont le défaut absolu de liberté entache toutes les démarches qu'il a faites depuis le mois d'octobre i789, si cet espoir eût été rempli ; mais aujourd'hui , que la seule récompense de tant de sacrifices est de voir la destruction de la royauté , de voir tous les pouvoirs méconnus , les propriétés violées , la sûreté des personnes mise...
Seite 64 - ... par la puissance nationale ; du moment que cette même puissance , prenant sur elle toutes les charges de l'état temporel de la religion , et pourvoyant à tous les .besoins du culte et de ses ministres , a garanti sur la foi de la nation et sur les...
Seite 137 - ... nationale, et je ne craindrai jamais de rendre publics les motifs de ma' conduite. Les motifs de mon départ sont les outrages et les menaces qui ont été faits, le 18 avril, à ma famille et à moi-même.
Seite 55 - Au moment où l'assemblée nationale ordonne le sacerdoce à vos lois nouvelles, afin que, toutes les institutions de l'empire se prêtant un mutuel appui, votre liberté soit inébranlable, on s'efforce d'égarer la conscience des peuples. On dénonce de toutes parts la constitution civile du clergé, décrétée par vos représentans, comme dénaturant l'organisation divine de l'église chrétienne , et ne pouvant subsister avec les principes consacrés par l'antiquité ecclésiastique.
Seite 56 - Non, la liberté est loin de nous prescrire un si impraticable sacrifice. Regardez, ô citoyens ! Regardez cette Église de France, dont les fondemes s'enlacent et se perdent dans ceux de l'Empire lui-même, voyez comme elle se régénère avec lui, et comme la liberté qui vient du ciel, aussi bien que notre Foi, semble montrer en elle la compagne de son éternité et de sa divinité ! Voyez comme ces deux filles de la raison souveraine s'unissent pour développer et remplir toute la perfectibilité...
Seite 163 - ... paraissiez , au jugement de l'univers, abdiquer la couronne dont chacun sait que la conservation exige celle des droits inaliénables qui y sont essentiellement inhérens.
Seite 94 - Mais le roi, dont la véritable force est indivisible de celle de la nation, qui n'a d'autre ambition que le bonheur du peuple, ni d'autre pouvoir réel que celui qui lui est...
Seite 98 - ... s'étaient déjà manifestées dans Paris et dans le régiment même de ses gardes; le Roi, sûr de sa conscience et de la droiture de ses intentions , n'a pas craint de venir seul parmi les citoyens armés de la capitale. Au mois d'octobre de la même année , le Roi , prévenu depuis long-temps des mouvemens que les factieux cherchaient à...
Seite 80 - Vous consolez l'impiété des insurmontables obstacles que la loi avait opposés au progrès de son désolant système, et c'est de vous-mêmes que l'ennemi du dogme évangélique attend aujourd'hui l'abolition de tout culte et l'extinction de tout sentiment religieux ! Figurez-vous que les partisans de l'irréligion, calculant les gradations par où le faux zèle de la foi la conduit à sa perte, prononcent dans leurs cercles ce discours :

Bibliografische Informationen