Oeuvres de Boileau Despréaux, Band 3

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 211 - J'ai fait deux voyages pour essayer de la détourner de cette résolution , ou du moins pour obtenir d'elle qu'elle différât encore six mois ; mais je l'ai trouvée inébranlable. Je souhaite qu'elle se trouve aussi heureuse dans ce nouvel état qu'elle a eu d'empressement pour y entrer. M. l'archevêque de Sens ' s'est offert de venir faire la cérémonie, et je n'ai pas osé refuser un tel honneur.
Seite 164 - Guillaume, parce que c'est le prince d'Orange qui ordonna l'année passée de le faire construire, et qui avança pour cela dix mille écus de son argent. C'est un grand ouvrage à cornes, avec quelques redans dans le milieu de la courtine, selon que le terrain le demandoit.
Seite 138 - ... consoler de toutes sortes d'incommodités. Et puis je vois bien qu'à l'heure qu'il est vous êtes un soldat parfaitement aguerri contre les périls et contre la fatigue. Je vois bien, dis-je, que vous allez recouvrer votre honneur à Mons , et que toutes les mauvaises plaisanteries du voyage de Gand ne tomberont plus que sur moi'.
Seite 14 - Notre assassin renonce à son art inhumain ; Et désormais, la règle et l'équerre à la main, Laissant de Galien la science suspecte, De méchant médecin devient bon architecte.
Seite 7 - Zenon, si fortifiée contre la joie et contre la douleur, qui n'entende vos louanges avec plaisir, qui ne batte des mains, qui ne crie miracle au moment que l'on vous nomme, et qui ne soit prête de dire avec votre Malherbe : « A la fin, c'est trop de silence « En si beau sujet de parler...
Seite 113 - ... bon à mon mal, mais ils prétendent qu'il y va de la vie, et citent sur cela des exemples funestes. Mais enfin me voilà livré à la médecine , et il n'est plus temps de reculer. Ainsi ce que je demande à Dieu, ce n'est pas qu'il me rende la voix, mais qu'il me donne la vertu et la piété de M. de Saint-Laurent , ou de M. Nicole , ou même la vôtre , puisque avec cela on se moque des périls.
Seite 52 - ... l'entreprise , à mon sens , n'est pas soutenable. J'examinerois chaque nation et chaque siècle l'un après l'autre ; et après avoir mûrement pesé en quoi ils sont au-dessus de nous, et en quoi nous les surpassons , je suis fort trompé , si je ne prouvois invinciblement que l'avantage est de notre côté.
Seite 109 - ... peut-être moins malheureux que dans un état d'incertitude qui ne me permet pas de me fixer, et qui me laisse toujours comme un coupable qui attend le jugement de son procès. Je m'efforce...
Seite 51 - Grand, est non seulement comparable, mais supérieur à tous les plus fameux siècles de l'antiquité, et même au siècle d'Auguste. Vous allez donc être bien étonné, quand je vous dirai que je suis sur cela entièrement de votre avis ; et que même, si mes infirmités et mes emplois m'en laissaient le loisir, je m'offrirais volontiers de prouver comme vous cette proposition, la plume à la main.
Seite 203 - ... déjà faits de moi-même. Car vous savez qu'un homme qui compose fait souvent son thème en plusieurs façons. Quand, par une fin soudaine, Détrompés d'une ombre vaine Qui passe et ne revient plus. J'ai choisi ce tour, parce qu'il est conforme au texte, fii...

Bibliografische Informationen