Dictionnaire historique, Band 1

Cover
Mathieu Rieger fils, 1781
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 397 - Il verfiiioit avec une telle facilité , qu'il récitoit foudain en aflez bons vers , ce qu'on lui difoit en profe. On l'a vu traduire du flamand , en vers grecs ou latins , les gazettes , en fe tenant debout fur un pied.
Seite 29 - Cologne ; & quatre laïcs, le roi de Bohême, le comte palatin du Rhin, le duc de Saxe & le marquis de Brandebourg. Par la paix de Munfter en 1648, cet ordre fut changé; le duc de Bavière avoit ¿té mis à la place du comte palatin du Rhin ; & l'on fut obligé de créer un 8e.
Seite 432 - Que fa fidélité pour l'on maî» tre étoit fupérieure à fa ten» dreffe pour fon fils ». Jean Blanc perdit . par cette générofité , fon fils unique. Le roi d'Aragon Jean II , lui ayant permis d'ouvrir les portes de la place , plutôt que de l'expofer aux dernières extrémités de la guerre , il ne fe rendit pourtant que 8 mois après. On...
Seite 499 - H fe retira de la cour quelques années après , &alla goûter dans la ville de Cande , où il avoit un petit bénéfice , les douceurs de la retraite. On a de lui 8 livres à'Epigrammes : il les appelloitNuga, des bagatelles.
Seite 59 - Gaulois étoient une Nation fort éloignée , & par cette raifon inconnue , on ne fit aucun cas de cet avis. Cependant T'année d'après , Rome fût prife par les Gaulois.
Seite 439 - Il fe rendit delà en Sicile , où la reine Jeanne le goûta beaucoup. Bocace , de retour de fes courfes , alla s'enfermer à Certaldo , & y mourut «n 137^ , à 62 ans.
Seite 219 - ARMAGNAC, (Jean d') maréchal de France , feigneur de Gourdon , chevalier & chambellan du roi Louis XI, étoit fils naturel de Jean IV, comte d'Armagnac. Il fut l'un des principaux favoris de Louis XI , qui lui donna le gouvernement du Dauphiné.
Seite 55 - Sondcffcin étoit d'établir une entière conformité dans l'exécution des anciennes loix , fans en changer le fond, & d'y ajouter ce qui pouvoit manquer à leur perfection.
Seite 512 - Il mourut en 1679, âgé de 5.9 ans , regardé comme un homme d'un efprit plus délié que fon frère ; mais moins folide , & moins ami de la vertu , de la droiture & de la religion. On a de lui pluiieurs ouvrages en vers & en proie, bien écrits en anglois. I. La Partkénict, -roman en 3 vol. in - 4" & in-folio , qu'on a comparé à ceux de Scuderi & de Calprenede.
Seite 100 - Ce bon roi avoit , ainfi que Salomon, fignalé le commencement de fon règne par un jugement remarquable. Une jeune efclave affirmoit devant lui que fon maître étoit le père d'un enfant qu'elle avoit mis au monde , & demandoit en conféquence fa liberté, fuivant une ancienne loi d'Efpagne. Le maître nioit le fait, & foutenon n avoir jamais eu aucun commerce avec fon efclave.

Bibliografische Informationen