Histoire de la marine française, Band 1

Cover
Chez Dentu, 1845 - 412 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 234 - Etrangers, à quelque Puissance légitime qu'ils appartiennent; elle ne réclame pour Elle, que l'indépendance qu'Elle respecte dans les autres, et qui convient à Sa Dignité. (C. in Second Incloture.)— REPONSE de Messieurs les Plénipotentiaire» rlf } "II US SE au Mémoire de M.
Seite 233 - ... sur les rivages de l'Afrique. La France » reconnaît la liberté des mers pour tous les pavillons » étrangers, à quelque puissance légitime qu'ils...
Seite xiv - Hanche. On désigne souvent par ce nom la partie des œuvres mortes d'un bâtiment, tribord et bâbord, sur l'arrière des porte-haubans d'artimon.
Seite 407 - Ravene), et partagé les prisonniers, et l'escadre remise en état, je fis voile, sur le soir, pour joindre la flotte et la mettre à couvert de nouvelles insultes. Vous voyez assez, Monseigneur, par le compte que je vous rends de la manœuvre de chaque vaisseau, qu'ils ont fait tous parfaitement...
Seite 234 - J'estois un des douze chefs qu'il avoit nommez pour mener les troupes. L'intelligence que nous y avions avec les Catholiques me fait croire qu'il se fust faict roy d'Angleterre et eust delivré sa parente la royne d'Escosse, n'y ayant forteresse qui vaille. Les Anglais se sont conservez en troublant leurs voisins : il ya trente ans qu'ils entretiennent la guerre civile en France et en Flandres, desirans...
Seite vi - On a les amures à tribord, lorsque le bâtiment présente ce bord au vent ; à bâbord, si le vent souffle de bâbord. Ainsi, changer d'amure, c'est virer de bord.
Seite 85 - L'Encyclopédie de marine dit : « Le salut du canon est » majestueux; celui du pavillon plié est humble; si on » l'amène tout bas, il est de la plus grande humilité et » même avilissant; aussi les nations ne se soumettent » pas à cette dernière manière de saluer (2).
Seite 406 - Comte, et manquèrent lorsque le vaisseau était déjà rendu ; comme celui qui suivait venait à son recours, le Comte ne put le rejoindre. Le Mignon aborda deux fois; la première ayant un trop grand air, il ne put tenir, et comme celui auquel il avait affaire voulut bien être abordé, à la deuxième il l'enleva. Le capitaine el le lieulenaut hollandais sont forl blesses.
Seite 405 - Il nous parut après cela qu'il ne fallait plus hésiter à combattre et nous nous y déterminâmes sans avoir égard à la grande inégalité des forces; et comme tous les capitaines convinrent avec moi qu'il fallait brusquer l'affaire sans donner le temps aux...
Seite 424 - ... en effet que le capitaine Bart, étant sorti de Dunkerque, le 13 de ce mois , avec cinq vaisseaux, pour aller, à ce qu'on disait , du côté du nord, était venu sur nos côtes ; qu'ayant trouvé à s'ancrer devant Schowen , l'une des îles de...

Bibliografische Informationen