Images de page
PDF
ePub

C'est bien ce qu'elle finira par faire. Un jour viendra où la légende des Waldstätten, définitivement rayée de l'histoire, sera réclamée par l'imagination, et renaîtra, comme le phénix, du milieu même des flammes qui l'auront consumée. Seulement, du monde des réalités, elle aura passé dans celui des symboles. Un grand poëte a préparé pour elle cette transfiguration. Au moment même où commençait à s'allumer l'incendie qui devait détruire tout l'édifice des croyances populaires, Schiller leur assurait une immortelle vie au sein de l'inviolable royaume de la fiction. La légende a, dans la poésie, retrouvé sa mère, et cette mère sauvera son enfant. La Suisse devrait être fière d'avoir, comme l'ancienne Rome, adopté ou forgé des fictions qui se sont incorporées dans un impérissable chef-d'œuvre. Elle peut se consoler d'avoir perdu dans l'histoire ce qu'elle a pour jamais acquis dans l'héritage littéraire de l'humanité, puisqu'elle voit Guillaume Tell placé parmi les productions de l'art dramatique les plus nobles à la fois et les plus populaires. Elle le peut d'autant mieux, qu'après tout l'histoire et la réalité qui lui restent ne le cèdent pas à la fiction, et qu'en fait de vertus civiques, de courage, de patriotisme, d'énergique amour de la liberté, les véritables annales des Waldstätten n'ont rien à envier au roman des mauvais baillis, au conte des trois Suisses et à la fable de Guillaume Tell. Mais que parlons-nous de sacrifice ? Bien loin qu'il soit question d'immoler, par une exclusion malhabile, l'histoire ou la légende, l'une autant que l'autre sont un trésor national. Si, dans la première, l'indépendance helvétique retrouve ses fondateurs et ses modèles, dans la seconde elle salue les enlblèmes qu'elle s'est elle-même donnés. On ne lui demande

qu'une chose, c'est de leur conserver ce caractère et de ne
plus laisser des fantômes, parce qu'ils sont les symboles
d'une noble cause, usurper la place des hommes qui ont
agi, vécu, souffert et combattu pour la faire triompher.
Après quoi la critique, qui n'a d'autre souci que de réta-
blir les droits de la vérité, ayant accompli sa tâche, se tait
et prend patience. Si elle obtient le suffrage des bons
juges, elle ne s'affligera pas outre mesure de ses premiers
insuccès auprès de la foule. Elle sait bien que les arguments
qu'elle employe ne renverseront pas tout d'un coup les rem-
parts élevés autour du préjugé par les sentiments les plus
respectables et par les penchants les plus naturels. Mais au
delà de tous ces retranchements qu'elle ne peut emporter
d'assaut, elle entrevoit dans le lointain son invincible
auxiliaire : le temps. Satisfaite d'avoir librement cherché et
sincèrement convaincue d'avoir trouvé ce qu'on peut savoir
de la vérité, elle n'en demeure pas moins toujours prête
à se corriger elle-même, si on lui prouve, par un meilleur
emploi de sa propre méthode, qu'elle n'a pas tout su ou
qu'elle a mal raisonné. En attendant, elle ne s'émeut ni
des déclamations, ni des colères, ni des mépris, et l'on peut
dire d'elle ce que le grand Allighieri disait de la Fortune :
« Quest' è colei, ch'è tanto posta in croce
Pur da color che le dovrian dar lode,

[merged small][merged small][ocr errors]

NOTES ET CORRECTIONS

NOTES ET CORRECTIONS

PREMIÈRE PARTIE

[P. 6, l. 9, au lieu de, à des points très-divers, lisez : à des points de vue divers.]

P. 6, n. 1. Ouvrages modernes relatifs en tout ou en partie à l'histoire des origines de la Confédération suisse :

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

J.-E. Kopp, Urkunden zur Geschichte der eidgenössischen
Bünde. Lucerne, 1 vol. in-8° de 206 pages.
A. Heusler, Die Anfänge der Freiheit von Uri (dans le
Schweiz. Museum für historische Wissenschaften, Frauenfeld,
t. I, p. 181-216).
Le même, Die Rechtsfrage zwischen Schwyz und Habsburg
(ibid. t. III, p. 257-293).
(J.-E. Kopp), Amtliche Sammlung der ältern eidgenössischen
Abschiede, 1291-1420. Lucerne, 1 vol. in-4° de 112 et
LXVIII p.
Escher, Article Eidgenossenschaft (dans l'Encyclopédie alle-
mande d'Ersch et Gruber, t. XXXII, p. 65-92).
J.-J. Hisely, Essai sur l'origine et le développement des li-
bertés des Waldstetten (dans les Mémoires et Documents
publiés par la Société d'histoire de la Suisse romande, t. II,
1" livraison). Lausanne. -

« PrécédentContinuer »